Le complexe de supériorité

Les musulmans sont persuadés d'être les seuls à détenir la Vérité au prétexte que leur coran est la "dernière parole divine révélée". La dernière religion révélée ne peut être que la bonne, elle est forcément la meilleure, l’unique, la seule véridique. D’autant, nous disent-ils, qu’elle n’a subi aucune altération puisque révélée dans la langue qui se parle encore aujourd’hui. Ce qui en réalité est faux, démonstration en a été faite par tout historien honnête (voir aussi mon article "Chroniques de la péninsule arabique"): la "révélation" a été faite en arabe qoraïchite, bien différente de la langue dans laquelle a été transcrite la 1ère compilation qui en a été faite et surtout bien différente de l'arabe classique contemporain.

 

Et par ce postulat de la dernière révélation, le musulman (le soumis) se croit investi d'une mission divine, celle de montrer le vrai chemin à tous les égarés (c'est-à-dire à tous les non-musulmans), celle d'islamiser toute la planète. Il n'aura de répit qu'une fois tous les humains fondus dans la Umma. Ce qui confère au mahométan ce sentiment de supériorité sur toute l'humanité et ce qui fait de lui LE peuple élu.

 

Pour tout musulman, c'est établi une fois pour toutes: il est l'élu de Dieu: "Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du livre [chrétiens et juifs] croyaient, ce serait meilleur pour eux. Il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont pervers" (sourate 3 verset 110). Il en profite pour s'accaparer l'Histoire des Juifs, ses prophètes et sa genèse: "Allez-vous argumenter contre Dieu, qui est votre seigneur comme il est le nôtre? [...] Ou direz-vous qu'Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob, ainsi que les 12 tribus, soient juifs ou chrétiens?" (sourate 2 versets 139/140).

 

L'esprit du djihad découle naturellement de ces versets et ceux de croyants qui empruntent ce chemin auront un au-delà de délices. Deux hadiths, rapportés par Muslim, étayent parfaitement cet esprit:

- "d'après Abu Hurayra, le messager de dieu a dit: j'ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu'il ne prononcent pas la profession de foi [il n'y a de dieu que dieu]"

- "d'après Abu Burda, le messager d’Allah a dit: aucun musulman ne mourra sans que dieu n'admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l'enfer").

Ce sentiment d'élu supérieur développé chez les soumis s'applique bien évidemment dans les rapports avec les femmes: le mâle est dominant! Le coran apporte encore au mahométan la preuve la plus éclatante de la prééminence de l'homme sur la femme et la plus incontestable des supériorités:

 

"Les hommes sont des directeurs pour les femmes, du fait que Dieu a placé chez les premiers des qualités par lesquelles il les a élevés au-dessus des secondes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. Elles doivent conserver soigneusement pendant l’absence de leur mari ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles et confinez-les dans leurs lits, vous les battrez, mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez plus querelle. Dieu est élevé et grand". (sourate 4 verset 110).

 

Ce sentiment s'applique tout aussi naturellement aux esclaves. Si vous questionnez un musulman sur le sujet, sa réponse sera invariablement la même partout: l'esclavage n'existe plus de nos jours. Il oubliera, volontairement ou non, de citer l'Arabie Saoudite et le Soudan, 2 pays qui le pratiquent encore. Sans poser trop de problème aux instances internationales, ONU en tête. Comme il est impensable pour un soumis d'apporter la moindre modification à son livre-référence, l'esclavage n'est donc pas (et ne peut) être aboli.

 

Ce sentiment s'applique aussi aux juifs et aux chrétiens, que le coran traite de la pire des manières (les chrétiens à un degré moindre). Ces passages sont explicites et servent de justification aus pire racisme et au pire fanatisme: « eux que dieu a maudit, contre qui il s’est courroucé, dont il a fait des singes et des porcs qui ont adoré les Taghut, ceux-là ont la pire place et sont les plus égarés hors du chemin uni » (sourate 5).

Ou encore: "vous, transgresseurs de Sabbat, soyez des singes abjects !" (sourate 2).

Le racisme le plus abjecte est ainsi est exprimé dans ces versets et dieu, comme si cela n'était pas suffisant, en rajoute: "Soyez d’ignobles singes" (sourate 7).

 

On le voit donc, à la lecture du coran, le musulman se donne des raisons de se croire supérieur et investi d'une mission dont l'objectif est d'établir ce califat planétaire dans lequel les non-musulmans n'auraient qu'une alternative: la conversion ou la mort. Ou, dans le meilleur des cas, uniquement pour "les gens du livre", le statut particulier de dhimmi, statut proche de l'esclavage. Un dhimmi est un croyant non-musulman ayant conclu un traité de reddition qui détermine ses devoirs, ses obligations et les limites de ses droits. Le dhimmidoit notamment acquitter un impôt de capitation (jizyia) et un impôt foncier (kharadj) tout en n'étant pas assuré de la même protection que le musulman, il lui est aussi interdit de construire de nouveaux lieux de culte ainsi que de faire du prosélytisme. Autrement dit, subir vexations, discriminations et humiliations. Où l'on se rend compte qu'en Europe, la réciprocité n'est évoquée par personne pour la construction des lieux de cultes, surtout pas par les adeptes de Mahomet. Là aussi, la justification se trouve dans le coran: "Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce que Dieu et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés." (sourate 9 verset 29). Le djihad trouve là aussi sa justification.

 

Pour arriver à ses fins, à l'instauration du Califat mondial, le musulman s'autorise à user de toutes les ficelles, y compris la taquia, le "mensonge utile". A l'origine, la taquia était la permission donnée aux chiites, alors persécutés par les sunnites, de mentir pour sauver leur peau, permission qui incluait aussi la possibilité de s'abjurer publiquement sans conséquences. La taquia s’est ensuite généralisée, et est aujourd’hui devenue l’obligation qui s’impose à tout musulman de mentir chaque fois que c'est utile pour l’islam. Parmi les adeptes de la taquia, Tariq Ramadan en est un bel exemple.

Le plus connu des cas flagrants de taquia est l'interprétation du verset 35 de la sourate 47 par Hamidulla, personnage influent et reconnu de la communauté musulmane de France. Dans sa version de 1989, il traduit ainsi ce verset:

- "Ne faiblissez donc pas, mais appelez à la paix, alors que vous avez le dessus. Dieu est avec vous, et il ne portera pas préjudice à vos oeuvres".

Alors que dans sa traduction antérieure, on peut lire:

- "Ne faiblissez donc pas et n'appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, que Dieu est avec vous et qu'il ne vous frustrera jamais de vos oeuvres".

 

Un autre exemple de taquia qu'on retrouve dans la sourate 5: "Tuer une âme non coupable du meurtre d’une autre âme ou de dégâts sur terre c’est comme d’avoir tué l’humanité entière. Et faire vivre une âme c’est comme de faire vivre l’humanité entière". Les musulmans aiment à la citer pour nous prouver qu'on est face à une religion de paix et d'amour. Ils omettent volontairement de signaler que, pour le coran et pour Mahomet, âme désigne "l'âme du musulman" et humanité ne désigne que "le musulman, le soumis".

 

L'islam partage le monde en deux, les croyants (les croyants en la seule vraie religion, l'islam) et les autres. Entre le Dar-el-Islam (Maison de la Soumission/de la Paix) et le Dar-el-Harb (Maison de la Guerre). Dar-el-Islam désigne les territoires sous gouvernement musulman, Dar-el-Harb désigne les territoires administrés par des non-musulmans. Le musulman se doit de faire la guerre aussi longtemps que les habitants du Dar al-Harb refusent de reconnaître la souveraineté de l'islam. Autant dire tant qu'ils refusent la conversion, puisque l'acceptation de la souveraineté de l'islam sans conversion équivaut à accepter d'être un esclave. Le bon musulman doit donc porter la guerre dans tous les Dar-el-Harb du monde pour en faire des Dar-el-Islam. Obligation lui en est faite par le coran: « Tuez les infidèles où que vous les trouviez ». (sourate 9 verset 5). Le musulman peut être amené à vivre dans un état non-musulman, c'est le Dar-el-Kufar, la Maison des Infidèles. Son désir sera alors de tout mettre en oeuvre pour transformer cette maison des infidèles en Dar-el-Islam. L'islam est donc expansionniste, sa vocation est la domination du monde. Les moyens qu'il se donne: encore cette prétendue supériorité des Soumis sur tous les autres peuples. Dans sa vocation à combattre et à soumettre le monde et son rejet de tout ce qui n’est pas lui-même, l'islam s'arroge de la sorte une suprématie fanatique sur l'ensemble des humains. Une des raisons pour laquelle en Europe, par exemple, le racisme des groupuscules minables qui hantent les bas-quartiers des banlieues n’est pas près de disparaître, bien au contraire, alimenté par une armada de dégénérés de l’islam auto-proclamés imams et qui véhiculent encore ce message et d’autres, emplis de haine, à l’exemple de ces versets : « Ceux qui auront été incrédules, parmi les détenteurs de l’Écriture et les associateurs, seront dans le feu de la Géhenne où, immortels, ils demeureront. Ceux-là sont le pire de l’humanité ». (Sourate 98). Tout au long de la lecture de leur livre préféré, ils sont confortés dans leur sentiment de supériorité. Petit aperçu:

- "Ceux qui auront été incrédules en nos signes, nous les ferons affronter un feu et chaque fois que leur peau sera desséchée, nous la leur changerons par une autre, afin qu'ils goûtent le tourment éternellement. Dieu est puissant et sage" (sourate 4).

- "Nous avons préparé, pour les injustes, un feu dont les flammes les entoureront. S’ils appellent au secours, on les secourra avec une eau comme de l’airain fondu qui brûle les visages. Quel détestable breuvage ! Quel abominable séjour !" (sourate 18).

- "Ceux qui auront été incrédules, parmi les détenteurs de l’Écriture et les associateurs, seront dans le feu de la Géhenne où, immortels, ils demeureront. Ceux-là sont le pire de l’humanité". (Sourate 98).

 

Un autre aperçu, extrait de la sourate 9:

- "À l'expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S'ils se repentent, s'ils accomplissent la salât, s'ils s'acquittent de la zakât, laissez-les en paix, car Dieu est clément et miséricordieux." (verset 5).
- "Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier , ceux qui ne s'interdisent pas ce que Dieu et Son Prophète ont déclaré interdit , ceux qui, parmi les gens d'Écriture, ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu'à ce qu'ils versent directement la capitation en toute humilité." (verset 29).
- "Ô vous qui croyez ! Qu'avez-vous à rester cloués au sol, lorsqu'on vous dit : «Allez combattre pour la Cause de Dieu?» Préférez-vous la vie présente à la vie future? Mais les plaisirs de cette vie ne sont-ils pas bien peu de chose, comparés à la vie future? Si vous refusez d'aller au combat, Dieu sévira durement contre vous et choisira un autre peuple pour Le servir, sans que vous puissiez Lui nuire en quoi que ce soit, car Sa puissance n'a point de limite". (versets 38 et 39).


Voilà la philosophie de la plus grande supercherie de l'Histoire et qui représente néanmoins un danger potentiel pour toute l'humanité.

 

link

Retour à l'accueil