Les organisateurs de la version palestinienne de « A la recherche de la Nouvelle Star », affirment que le Hamas a interdit les palestiniens de la Bande de Gaza de participer à l’émission de télé réalité. Selon le mouvement terroriste, ce programme TV est «indécent» et ne devrait pas être diffusé dans les foyers islamiques.
En Arabie Saoudite aussi cette émission a été déprogrammée

Par le passé, le Hamas a interdit aux femmes de monter derrière un pilote de moto, de fumer le narguilé (la chicha) et de se faire coiffer par des hommes dans des salons de coiffures. Toutes ces interdictions sont toujours en vigueur à ce jour.

L’interdiction de participer à la Nouvelle Star a été rendue officielle par le gouvernement… Au même titre qu’un regroupement religieux Shiite. Les participants à ces prières ont été menacés d’emprisonnement.

 

Alaa al-Abed, le producteur de la « Nouvelle Star » pense que l’interdiction « est plus grave que ce que l’on peut croire. Ce n’est pas seulement interdire de s’amuser, c’est aussi limiter les libertés du peuple. » Le gouvernement, lui, a refusé de répondre à la presse sur ce sujet.

Par le passé, les concurrents gazaouïs étaient obligés de participer par visioconférence à ce télé-crochet, en cause : les restrictions sécuritaires israélo-égyptiennes sur les déplacements des habitants de Gaza. Des restrictions alors dénoncées par le Hamas… Aujourd’hui que les participants ont des permis de voyage, c’est le Hamas qui bloque la situation.

La « Nouvelle Star » est diffusée par satellite en Judée-Samarie, à Gaza et en Israël. Un panel de professionnels et de téléspectateurs juge les artistes. Cette année, c’est donc la troisième saison de l’émission qui est remise en cause par les islamistes.

Le Hamas autorise des groupes d’hommes barbus à chanter la gloire de l’islam et la lutte contre Israël. Les jeunes et les filles pré-pubères peuvent également chanter, mais les adolescentes et les femmes ne sont pas autorisées à chanter en public.

Selon la presse palestinienne qui cite une dépêche du gouvernement du Hamas, « cette émission fait du mal à notre culture et à nos traditions ».

 

 

 

 

Niso Amzar – JSSNews

Retour à l'accueil