Un "attentat suicide" est un mot quelque peu péjoratif inventé par l'Occident pour essayer de traduire et d'expliquer ce que l'islam appelle fedayin et chahid… un martyr. Le but de l'attentat n'est pas le suicide. Le but est de tuer des infidèles au combat. Ceci est non seulement permis par Mahomet, mais encouragé avec à la clé de généreuses promesses pour la vie dans l'au-delà.

Coran (4:74) - "Que ceux qui veulent sacrifier la vie d’ici-bas à la vie future combattent au service du Seigneur ! À ceux qui combattent pour la Cause de Dieu, qu'ils se fassent tuer ou qu’ils soient vainqueurs, Nous accorderons une immense récompense."

Coran (9:111) - "En vérité, Dieu a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis, en vue de défendre Sa Cause : tuer et se faire tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle à sa promesse que le Seigneur? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez effectué ! N’est-ce pas que c’est là le comble de la félicité?"

Coran (2:207) - "Mais il en est d’autres qui se sacrifient pour être agréés par Dieu, et Dieu est Plein de bonté pour Ses serviteurs."

Coran (61:10-12) "Ô croyants ! Voulez-vous que Je vous indique un commerce qui vous sauvera d’un châtiment cruel? C’est celui de croire en Dieu et à Son Prophète, de lutter pour la Cause de Dieu par vos biens et vos personnes. Cela est dans votre propre intérêt, si vous pouviez savoir ! En échange, Dieu vous pardonnera vos péchés et vous accueillera dans des Jardins baignés de ruisseaux et dans de magnifiques demeures au Paradis d’Éden. Et ce sera pour vous le triomphe suprême !" Ce verset fut écrit au sujet de la bataille d'Uhud et utilise le mot arabe, djihad.

Les vierges aux grands yeux sont citées à plusieurs reprises, par exemple aux versets 44:54 et 52:20. Pour ceux qui préfèrent les garçons aux jeunes filles, il y a les "éphèbes" des versets 52:24 et 76:19, qui sont même "d’une éternelle jeunesse" au verset 56:17.

Bukhari (52:54) - Les propres paroles de Mahomet "J'aimerais devenir martyr au nom d'Allah et ressusciter puis devenir martyr, et de nouveau ressusciter pour à nouveau devenir martyr et être encore ressuscité et encore devenir martyr." C'est pourquoi les djiadistes d'aujourd'hui disent souvent qu'ils aiment la mort.

Muslim (20:4678) - Pendant la bataille d'Uhud, Mahomet voulait à tout prix pousser ces hommes au combat. Il promit le paradis à ceux qui seraient tués en martyr au combat, il incita un jeune homme qui mangeait des dates de les laisser par terre et d'aller se sacrifier au combat.

Muslim (20:4655) - Un homme demande à Mahomet "Quel homme est le meilleur?", Mahomet répond que c'est l'homme qui est toujours prêt pour le combat et qui s'y rue "recherchant la mort là où elle peut se trouver."(Fait révélateur peut être, la personne la plus sainte dans l'islam après le djihadiste est l'ermite qui vit reclus "épargnant les autres hommes de ses péchés")

Muslim (20:4681) - "Très certainement, les portes du paradis sont situés sous l'ombre des sabres." Après avoir entendu Mahomet dire que le martyre menait au paradis, un jeune homme dégaine son épée et détruit son fourreau (montrant ainsi qu'il ne comptait pas revenir vivant), il se jette ensuite dans la bataille jusqu'à ce que mort s'en suive.

Muslim (20.4635) - "Personne d’autre qui entre au paradis ne voudra jamais retourner dans ce monde même si il se voit offrir tout ce qui est possible et imaginable comme récompense, seul le martyr voudra revenir dans ce monde et être tué dix fois pour l'honneur qui lui a été accordé."


Information complémentaire:

Un attentat suicide est dans les fait un homicide. Lorsque les musulmans de l'occident prétendent que l'islam est contre une telle pratique, désignant les hadiths qui s'opposent à l'idée de se suicider, comme par exemple Bukhari (23:446) , ils sont dans la fourberie. Les musulmans du monde arabe, qui ne s'embarrassent pas de diplomatie, encensent et vénèrent les attentats suicides, car le martyre au combat est glorifié par leur religion.

Un autre aspect qui montre que Mahomet était assez habile pour faire du suicide un péché et dans un même temps il décrivait le paradis comme une gigantesque débauche (une orgie sans fin de sexe, de nourriture et de beauté raffinée). La frustration du jeune croyant, qui est convaincu qu'une telle récompense l'attend juste après la mort, mais qui se voit dans l'impossibilité d'atteindre ce paradis dans sa vie terrestre par ses propres moyens, en vient à la conclusion logique que le martyr est la solution. Tout compte fait, c'est un miracle que les attaque-suicides ne soient pas plus fréquentes qu'elles ne le sont aujourd'hui.

Nota bene: Le premier attentat suicide de l'histoire est peut être bien le fait d'Amalda de Rocas, une adolescente chrétienne qui fut capturée par les armées turques, envoyées en 1570 afin de conquérir Chypre pour la simple raison que ses habitants n'étaient pas musulmans. Pendant cette campagne militaire, les musulmans massacrèrent des villes entières (après leur avoir promis la vie sauve) et firent prisonniers environ 2400 enfants pour les transporter et les vendre sur l'énorme marché aux esclaves de la Turquie islamique.

Amalda, qui était l'une des filles les plus âgées, pris conscience de l'enfer qui les attendait tous et jeta une torche enflammée dans un tonneau de poudre, faisant exploser le navire mais épargnant plusieurs centaines d'enfants chrétiens de la déchéance de servir comme esclaves sexuels aux musulmans de l'époque.

C'est sans doute inexact de comparer l'acte noble et désespéré d'Amalda avec les excès meurtriers des fedayins d'aujourd'hui qui se tuent au nom de Mahomet, et qui mettent au supplice des innocents simplement pour pouvoir se goinfrer de plaisirs dans le paradis de débauche qui leur est promis… Nous avons pensé que l’histoire d’Amalda était intéressante à raconter ici, en guise de comparaison…

Retour à l'accueil