Les autorités somaliennes veulent la levée de l’embargo sur les armes

Le gouvernement somalien a appelé la communauté internationale à lever l’embargo sur les armes dont le pays fait l’objet afin de mieux pouvoir lutter contre les insurgés d’al-Shabab.

Une déclaration gouvernementale somalienne publiée lundi souligne que la fusion, la semaine dernière, d’al-Shabab avec le réseau Al-Qaïda accroitra l’insécurité en Somalie et en Afrique de l’Est. De ce fait, la Somalie risque de devenir une base du réseau terroriste, estiment les autorités somaliennes.

Renforcement de l’armée nationale

Les Nations Unies ont imposé un embargo sur les armes à destination de la Somalie en 1992, peu après l’effondrement du dernier régime stable et le début d’un cycle chronique de violence dans le pays.

Les autorités somaliennes demandent également le renforcement de l’armée nationale et une assistance directe au gouvernement.

Fusion d’al-Shabab et Al-Qaïda

Dans une interview, un responsable d’al-Shabab a défendu la fusion de son groupe avec Al-Qaïda. Cette union est « une obligation islamique », a déclaré Sheikh Mohamed Osman Arous. Al-Shabab et Al-Qaïda œuvreront pour l’application de la sharia, la loi islamique, en Somalie, a-t-il dit.

Plusieurs centaines de personnes ont pris part, lundi, à une réunion publique organisée par al-Shabab à l’ouest de Mogadiscio, la capitale.

 

 

source

Retour à l'accueil