Plusieurs officiels palestiniens, de tous bords, expriment publiquement des doutes sur la possibilité de tenir les élections palestiniennes en mai prochain.

Pour Ismail Radwan, responsable du Hamas, "la date approche, les élections ne peuvent être organisées alors qu'il subsiste deux gouvernements, l'un en Cisjordanie, l'autre à Gaza", faisant allusion au projet de gouvernement d'Union nationale qui n'a jamais vu le jour.

Pour le Fatah, Thiab al-Loh estimait de son côté que les élections nécessitaient "une préparation lourde", ajoutant "nous n'en sommes qu'au début, nous ne sommes pas prêts".

Les autres factions palestiniennes, notamment le PFLP partagent ce point de vue.
Selon l'accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah signé au Caire en mai 2011, les deux parties auraient du constituer un gouvernement d'union, composé de "technocrates", pour préparer ces élections.

 

 

http://www.israel-infos.net/

Retour à l'accueil