Les fatwas d’Ibn Baz ont été réunies et traduites en anglais et en français et mises à la disposition des internautes du monde entier sur le site de la «Présidence Générale des recherches Scientifiques et des Fatwas» du Royaume d’Arabie Saoudite.

title.gifLes fatwas d’Ibn Baz, référence des Salafistes

Voici quelques fatwas émises par Ibn Baz, la référence saoudienne, reproduites telles quelles, sans aucune retouche. Ces avis religieux clairs et précis concernent les coutumes sociales, les femmes, l’esclavage, les arts, et même l’astronomie.

Interdiction de fêter le Mouled du Prophète
La célébration du Mawlid du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) est une Bid`a (innovation en religion) qui est interdite selon tous les avis religieux les plus corrects des ulémas, parce que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ne l'a pas célébré, ni les califes bien guidés, ni les compagnons (Qu'Allah soit Satisfait d'eux), ni les ulémas ni les dirigeants des trois meilleurs générations. Cela est arrivé par les chiites et ceux qui les ont suivis. (Plus de détail ici).

Mariage à partir de neuf ans
L'accord d'une jeune fille que le père donne en mariage à un homme vertueux n'est pas obligatoire, si celle-ci a neuf ans comme cela a été fait par As-Siddîq (qu'Allah soit satisfait de lui) en mariant sa fille `A'îcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) avec le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) sans la consulter du fait de son jeûne âge. Au-delà de neuf ans, il devient obligatoire de la consulter et de l'informer et son silence vaut acquiescement, si la femme est vierge (Bikre). (Plus de détail ici).

Niqab obligatoire
L'habit légal de la femme c'est de couvrir son visage, ses mains et l'ensemble de son corps. (Plus de détail ici).

Ce qui autorise l’esclavage
Si de nos jours, une guerre religieuse oppose des musulmans aux mécréants, et si la victoire est accordée aux musulmans et si les musulmans font des prisonniers alors il revient à l'imam des musulmans de décider quoi faire de ces captifs: les relâcher par bienveillance ou les libérer contre le paiement d'une rançon ou les tuer ou les réduire à l'esclavage, selon ce qu'il juge être de l'intérêt des musulmans, en application du Coran et de la Sunna. (…)

Relations intimes avec des esclaves
Le captif lors d'une guerre religieuse, ou également celui qui est né d'une esclave - s'il n'est pas le fils de son maître - est un esclave. Il est permis à son maître de le vendre, ou de l'employer, sans indemnité. De même, il est permis au maître d'une esclave d'entretenir avec elle des relations intimes, sans acte de mariage et sans lui verser une dot. (Plus de détail ici).

Comment un gouvernement peut libérer les esclaves

Il n'est pas permis au gouverneur d'affranchir un esclave de force, sans l'autorisation de son maître. Par conséquence, il ne peut être légalement affranchi, de cette manière, que si l'autorité légale juge que son affranchissement est dans l'intérêt général, alors il peut l'affranchir. Cependant, le détenteur du pouvoir se doit de verser le prix de cet esclave affranchi à son maître. (Plus de détail ici).

Arts plastiques, musiques, et télévision
La musique est complètement illicite, et il n'est pas permis d'écouter une chanson accompagnée d'une musique. La musique, le luth et tous les autres moyens du divertissement sont tous des blâmables et il est interdit de les écouter (voir ici). Il vous incombe de vous débarrasser des images des êtres vivants; il vous suffit d'en effacer complètement les têtes (voir ici).

La télévision est très dangereuse, et je vous recommande de ne pas la regarder et d'éviter de s’installer devant elle autant que possible (voir ici).

La Terre n’est pas vraiment plate
Dans un souci d’objectivité, on fera toutefois justice au Cheikh Ibn Baz, dont les détracteurs affirment qu’il aurait déclaré que la Terre était plate. Ce qui n’est pas tout à fait la réalité. Ibn Baz est en réalité plus nuancé, puisque à la question «La terre est-elle ronde ou plate» il a clairement répondu que «La terre toute entière prend la forme d'une boule, mais sa surface est aplanie» (voir ici).

 

Retour à l'accueil