Beaucoup à gauche, à droite, ou sans idées politiques fixes, ressentent la menace islamiste, mais ne la réalisent pas, car elle n’est pas transmise par nos médias. Pour beaucoup, la peur d’une réputation/diabolisation de “facho” vient stopper net leur envie d’en savoir plus; dommage !
Que le monde musulman soit source d’inquiétude est assez logique. Les terroristes sont quasiment tous musulmans. La méfiance naît d’un faisceau d’indices cohérents. Beaucoup de bienpensants, ces nouveaux idiots utiles, pour se dédouaner par avance, et ne pas stigmatiser les musulmans et leurs pratiques, ont comparé les juifs aux musulmans, ou à tout autre système religieux-Même si les médias aiment associer les « extrémismes » religieux, en confondant chrétiens et musulmans et autres “extrémistes”-.
Les religions ne sont aucunement comparable à qui en connait les détails et caractéristiques, et en a extrait leurs valeurs -racines intrinsèques. Rappelons que ces valeurs racines sont des entités archétypales constitutives de l’inconscient de ces populations dans lequel ces valeurs et la religion afférente s’incarne. Les êtres, quant à eux, évoluent et s’incarnent au fil des temps dans les dites populations selon leur niveau de conscience et passent de niveau en niveau…
Détester l’islam est logique (pour qui sait l’analyser de l’extérieur) et c’est un droit : il s’agit d’une religion qui n’a de cesse de vouloir imposer des traditions, habitudes et lois, considérées par eux comme valables en tous lieux et en tout temps…
Si des parlementaires européens ont pu dire que « les attentats suicides sont logiques puisqu’il s’agit d’actions désespérées », détester l’islam est tout aussi logique, car nous sommes désespérés.
Le rejet de l’islam est pour une esprit ouvert au sens critique, au doute créateur, aux valeurs des lumières, une saine émotion, un signe de désespoir, un signe de bonne santé spirituelle…
Ce ne doit absolument pas être la haine de l’individu musulman, car, naturellement, il peut faire le choix de changer, et de ne pas appliquer le code coranique. Cependant le rejet de l’idéologie et du système conceptuel islamique doit rester un droit.

Après avoir lu le coran et après avoir lu la Bible (et bien d’autres livres mythologiques, religieux, …), j’ affirme que le coran est une religion sectaire et haineuse, jalouse et exclusive, simpliste et totalisante,… même si certains passages peuvent révéler des traits positifs et élévateurs. En fait ces traits viennent de traditions antérieures -mazdéisme, judo-nazaréen, voire influence des vedas/upanishads… qui y ont été amalgamé dans les périodes hegiriennes, souvent à l’insu des normalisateurs, lors de la fabrication du système géopolitique nécessaire pour amalgamer les populations bédouines et les emmener à la conquête de butin…. Ces traits positifs sont tous considérés comme annulés dorénavant (règle des versets abrogeant/abrogé inconnue des occidentaux, et permettant de les tromper).
Ne me croyez pas, vérifiez par vous-même : lisez, ouvrez votre compréhension intérieure…
Le coran est un livre qui commande une action immédiate, violente, sexiste et sectaire, exclusive, normative, … contrairement à la Bible, qui est un livre relatant les faits historiques (ou allégoriques). Le coran est un livre d’instructions pour esclaves incapable de déterminer leurs choix éthiques par eux-mêmes…
Le coran ( avec la sunnah -vie/exemple de Mahomet) vous offre le droit de violer une petite fille de six ans si vous l’épousez devant la loi : ce n’est pas un dieu qui peut permettre cela, c’est un diable…
L’islam et son idéologie de conquête s’est immiscé dans notre société. L’idéologie islamique remplace peu à peu nos traditions et nos valeurs. Cela correspond à la stratégie sous-jacente des forces obscures pour pervertir les lieux mêmes de naissance de leur plus grand ennemi, les lieux où ont éclos l’esprit des lumières.
Oh Europe, France, Allemagne, Grèce, Italie, Serbie, Russie…vous trahissez ce qui fut le fondement même de votre rayonnement antérieur : l’esprit de nécessité critique en toute choses, le doute créatif et humble… et préparez ainsi votre futur abaissement.
Beaucoup de français laïcs crachent sur l’église et les chrétiens, les mêmes s’offusquent quand on critique l’islam. On entend même certains de nos élus déclarer qu’il n’y a pas « d’identité française » !
Comment cela pas d’identité française ? Le brassage des populations, nos traditions militaires, l’expression du courage du soldat, du résistant, nos valeurs mixées du bout de l’euro-Asie et notre identité gréco-latino-judéo-chrétienne, qu’en font-ils ? Il y aurait seulement une identité africaine et arabe ? C’est tout de même assez extraordinaire, cette faculté qu’on certains élus ou « intellectuels » à gommer , à réécrire notre histoire. Réécrivez l’histoire suffisamment longtemps et les jeunes génération seront imprégnées/formatées, à l’instar de ces brutes du Hamas, qui n’ont appris qu’à haïr…
Peut-être ne sont-ils pas des “intellectuels”, peut-être n’ont-ils pas ouvert leur œil du cœur, peut-être intervertissent-ils les valeurs et s’illusionnent avec des mots vagues ne décrivant pas le réel?
Qu’est-ce-qu’ un “lettré” ou “savant” autoproclamé musulman?
Très souvent ce n’est qu’ un magnétophone, incapable de créer et de débattre et de faire ce que réalise un vrai “honnête homme” -au sens 18ème siècle-, c’est à dire sortir de son domaine de définition, permettre l’irruption d’une remise en cause de son système à l’aune du réel, appeler la “nouveauté” dans la recherche…
Cette nouveauté appelée “bida” en islam et formellement interdite par le dogme!!! La nouveauté a été interdite en islam, la généralisation de l’instruction a été empéchée par l’interdiction de l’imprimerie au moment de sa mise en œuvre.
Nouveauté évidemment dangereuse pour le confort égoïste des clercs, et autres “soumis” en esprit, soumis par une inversion des valeurs (comment un dieu de tolérance et de paix pourrait-il dire “tuez tous les mécréants” dans le propre livre racine de la religion?).
Le “musulman” est un esclave, qui, jaloux et inconsciemment témoin de sa servitude, veut que le monde entier soit en esclavage…

Les adeptes “soumis” dénoncent la pédophilie qui sévit, parfois, en Occident : voilà ce que font les « mécréants », s’écrient les candidats aux soixante douze vierges. Quel détournement. Les musulmans ont le droit coranique à la pédophilie.

Mahomet, ce marchand ambulant, a épousé Aïcha alors qu’elle avait 6 ans, et a consommé le mariage avec sa « jeune épouse », alors qu’elle en avait 9 ! En Europe, on condamne les pédophiles. Dans le monde musulman, il ne peut pas y avoir de pédophiles. En islam, si un adulte veut violer une enfant, il n’a qu’à l’épouser. L’enfant n’est alors plus un enfant, et le pédophile peut « consommer » le mariage (c’est à dire violer l’enfant) sans être accusé de quoi que ce soit.
Mahomet prit comme épouse Safiya, après avoir fait torturer et tuer son mari Kinânah et consomma le mariage sans avoir la patience d’attendre d’être revenu à Médine. (cf)
C’est cela, l’identité arabe ? c’est cela Mahomet, le “beau modèle” que chaque musulman doit imiter?
Je nuance ce point car certains pays n’appliquant pas la loi coranique totalement dans le domaine civil ne peuvent être réduit à cette charge (cf Maroc); cependant les déroulements politiques actuels font craindre une avancée lente vers une dictature totale de la loi barbare. C’est ainsi que cela s’est toujours passé dans l’histoire( Egypte, Liban, Yemen, Pakistan, Malaisie, …)
Il n’y a pas d’exemple dans l’histoire d’une contrée ayant abandonné d’elle même le culte mahométan une fois établi.
C’est cela le riche apport de la “diversité” que les bisounours/dhimmis (verts, EELV, gôche, UMP…) veulent nous imposer?
C’est réellement le combat ultime, annoncé, entre la lumière et la noirceur : “et innombrables seront ceux qui seront trompés?

Ces musulmans qui se disent si facilement « blessés » par la discrimination, qui se plaignent de ne pas avoir de droits et d’être bafoués, pourquoi quittent-ils des pays où leurs droits, leur identité, leur religion, sont respectés, et pourquoi émigrent-ils, si nombreux vers nos pays?
Parce que que les conditions économiques et politiques des leurs pays ne sont que les conséquences de leur arriération morale et conceptuelle. Mais ils veulent recréer ces conditions infernales ici!!!

Ils se posent en victimes, en utilisant des expressions qui résonnent contre notre morale judéo-chrétienne : humiliation, droits bafoués, racisme, islamophobie, intolérance, vexation. Ne sont-ce pas les droits des Français de souche qui reculent? -de souche pouvant signifier “immigés antérieurs ayant accepté et intégré et enrichi les valeurs Francaises” -
Les horaires de piscine, le porc interdit dans les cantines (et dans les prisons, mais il ne faut pas dire pourquoi), le retrait des signes ostentatoires chrétiens, la suppression des sapins de Noël, les croix chrétiennes retirées des chambres de certains hôpitaux, la liberté d’expression limitée par l’interdiction de critiquer l’islam, les prières de rue qui bloquent la rue, les modifications des livres scolaires pour ne pas heurter leurs sensibilités, les restrictions imposées aux médecins hommes qui ne peuvent soigner certaines femmes, les subventions d’états offertes à des associations musulmanes… “
Que ceux qui veulent ouvrir les yeux, lisent le coran – s’ils ont gardé une part d’empathie et de sens critique - Ils comprendront pourquoi nos cultures sont totalement incompatibles : ce n’est pas un conflit de civilisation, c’est le conflit majeur annoncé entre la barbarie et l’effort vers la lumière, vers l’athanor coeur-esprit.
Que l’islam existe est un fait incontournable. L’homme musulman existe, mais il devrait y avoir, en Europe, un devoir d’information envers nos concitoyens laïcs, judéo-chrétiens et musulmans, un devoir d’information et d’alerte concernant la menace islamiste. Il devrait y avoir un prosélytisme laïc, afin de convertir les musulmans à la liberté de penser, d’agir et de choisir.
Il y a de nombreux “whistleBlowers” concernant cette menace, mais ils sont balayé par les intérêts agrégés des financiers et des dogmatiques corrompus.
Ce devrait être aux musulmans de se convertir pour épouser une européenne de souche, et qu’ils se marient à l’église, puisque c’est ainsi que les non-musulmans doivent faire en terre d’islam. Au lieu de cela, ce sont les non-musulmans qui doivent se convertir, pour épouser un – ou une- musulmane, en terre européenne et chrétienne.
Des musulmans s’offusquent de la stigmatisation, et eux stigmatisent les Français qui n’aiment pas l’islam. Je critique l’islam, alors je suis raciste ? Si des hordes de musulmans déferlent dans les rues et crient Allah Akbar, il ne faut pas les stigmatiser, disent nos élus, nos médias, nos élites et nos intellectuels en cœur ! Des musulmans nous stigmatisent, en nous accusant de racisme et de xénophobie. Des musulmans nous stigmatisent, en imposant la confusion entre race et religion.
Mais nous devons résister. Et pour résister, nous devons tous clamer haut et fort le distinguo entre race et religion,
Entre haine d’un concept et haine des individus.
Je hais le système appelé islam et je respecte les individus encore embrigadés dans ce système mortifère et les appelle à en sortir… avant qu’il ne soit trop tard!
 
  * Kant
 
http://lahuppe.com/
Retour à l'accueil