Aperçu (par Points de Repères)

Voici un article écrit de la main d'un chercheur qui a notamment connu l'islam de l'intérieur. Natif d'Égypte, il a vu des proches vivre la discrimination (qu'il a également connu) et être victimes du fanatisme.

Son propos pourrait se résumer en ceci : en finir avec la langue de bois qui consiste à travestir certaines réalités sur l'islam, ainsi que sur la condition des non-musulmans en Orient.

Il est temps que l'Europe donne enfin la parole à ses citoyens non-musulmans et d'origine orientale (et sans se faire accuser d'extrémisme!) dans le but d'informer ainsi que de dénoncer les contre-vérités et les mensonges que les islamistes propagandistes diffusent et répètent inlassablement dans les médias pratiquant parfois l'auto-censure et sans contradiction ni contre-pied. Il est temps que la liberté de parole ne soit pas uniquement celle des musulmans d'Europe, mais surtout celle de ces dites minorités non-musulmanes qu'on oublie souvent dans les débats...

Vous apprécierez la somme impressionnante de notes et références de l'auteur qui vous permettront de poursuivre votre propre recherche ainsi que de valider les dires de l'auteur.

Dans cet article très approfondi :

  • La rhétorique contradictoire et structurelle des intellectuels islamistes.
  • Une idéologie islamiste qu'on cherche à imposer à l'Occident au nom d'une « différence communautariste islamo-culturaliste » régie par la charia.
  • La falsification de l'histoire (ou le projet de modifier et dévoyer l'héritage culturel de l'Europe).
  • Le jihad idéologique.
  • Des minorités non-musulmanes et orientales qu'on passe sous silence.
  • L'exclusion des identités et religions orientales au nom de l'arabité islamique.
  • Le rouleur compresseur de l'islamisme.
  • La taqiya (ou la stratégie de dissimulation et du déni au profit de l'islamisation).
  • Des médias qui perdent de vue ou occultent certaines réalités...
  • La police de la pensée (imposer la censure sur le droit et le devoir de penser).
  • Faire passer l'islamophobie pour du racisme structurel.
  • Quand on fait passer des criminels pour des victimes.
  • Dictature de la notion de « monde arabo-musulman » à tous les non-musulmans d'Orient.
  • La déconstruction de l'héritage copte comme exemple historique qu'on retrouve ailleurs en Orient au sujet des communautés non-musulmanes.
  • L'impérialisme d'un islam négateur de toute altérité.
  • La tolérance selon la conception islamique se résume à l'intolérance et la discrimination à l'égard d'autrui.
  • De l'amnésie séculaire des Arabes qui consiste à travestir le fait historique (sur l'esclavage, les conversions, la conquête, les Croisades...)
  • Les ravages des islamistes à l'œuvre aujourd'hui.

 

- - - - - - - - - -

 

 

L'auteur de l'article est né en Égypte. Il voyageait entre Alexandrie, l'Europe et la France depuis 1977. Il a quitté son pays natal dans les années 1980 pour poursuivre ses études universitaires. Il connaît l'arabe et lit donc le coran dans cette langue. Il a vu des proches vivre la discrimination (qu'il a également connu) et être victimes du fanatisme. Comme des centaines de milliers (plusieurs millions depuis la fin des années 1950) qui ont quitté l'Égypte, il connait d'expérience la logique islamique endogène.

Une version PDF (150 ko) de cet article est disponible en cliquant ici.

Retour à l'accueil