Le réseau américain CBN News a diffusé un reportage sur un documentaire de la télévision norvégienne sur les Frères musulmans.


 

OSLO, Norvège - Les soi-disant Printemps arabes ont rapproché les Frères musulmans des lieux de pouvoir et d’influence au Moyen-Orient. Un documentaire de la télévision norvégienne intitulé «Liberté, Égalité et les Frères musulmans», dévoile toutefois leur projet de domination mondiale.

15.Bilde_fil.orgWalid al-Kubaisi, un journaliste norvégien né en Irak, a produit et animé le documentaire pour la télévision norvégienne, qui n’a jamais été diffusé à la télévision américaine. Il a déclaré que les dirigeants des Frères musulmans lui ont fait part de leur projet de prendre le contrôle de la Norvège et du reste de l’Europe, dans le cadre de leur projet de soumettre le monde entier à l’islam. «Les Frères musulmans ont l’habitude d’utiliser un double langage», a-t-il dit à CBN News.

Kamil al-Najjar, l'un des sujets du film, a quitté les Frères musulmans, ce qui lui vaut d’être menacé de mort. Dans le film, il affirme qu’«Ils essaient de tromper le peuple. Ils ont réussi par la tromperie à convaincre beaucoup de politiciens occidentaux de les croire. Leur seul objectif est de soumettre le monde entier à l'islam. Ils savent qu'ils ne peuvent pas utiliser la force pour convertir l'Occident, alors ils utilisent la tromperie.»

Les dirigeants des Frères musulmans discutent toutefois très ouvertement de leurs intentions avec ceux qui, à l’instar d’al-Kubaisi, ont voyagé au Moyen-Orient et parlent couramment l'arabe. Muhammed Mahdi Akef, chef des Frères musulmans jusqu’en 2010, a déclaré à Al-Kubaisi que «les Frères musulmans rêvent de l’instauration d’un état islamique total.»

«Où ?», a demandé al-Kubaisi. «Je ne sais pas, a répondu Akef. Nous, musulmans, sommes actuellement éparpillés un peu partout. Il y a encore un long chemin à parcourir avant d'être en mesure de prendre le contrôle de l’Europe. Cela va prendre encore beaucoup de temps.»

Al-Kubaisi a également interviewé Gamal al-Banna, le frère d’Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans en 1928. Al-Banna a tenu des propos étonnamment durs envers le mouvement moderne des Frères musulmans, affirmant qu’ils ne croient «en aucune façon» à la liberté. «Ils ne croient pas du tout à la liberté, a-t-il affirmé. «Il n’existe aucune autorité islamique qui respecte la liberté ou la démocratie.»

Al-Banna a également condamné l'état de la culture islamique moderne : «L’esprit musulman est rouillé. Il n'a rien fait depuis les 1000 dernières années. L’innovation a pris fin il y a 100 ans. Qu'est-ce que cela signifie? Cela signifie que les musulmans agissent sans réfléchir.»

Al-Banna a ajouté que les Frères musulmans avaient institué le port du hijab, ou foulard islamique, comme moyen de contrôle social. Mais cela n’est pas exigé par le coran ; même la sœur du fondateur des Frères musulmans ne le portait pas.

Le documentaire d'Al-Kubaisi montre les photos de classe de l'Université du Caire, qui illustrent l'évolution du programme des Frères musulmans visant à forcer les femmes à porter le hijab. Sur la photo de 1959, aucune musulmane ne porte le hijab. Aucune non plus sur la photo de 1979. Sur la photo de classe de 2004, 90 pour cent des femmes sont voilées. Le hijab a été qualifié de «logo» des Frères musulmans.

Al-Kubaisi a déclaré que la Norvège et l'Occident ont été dupés par les Frères musulmans. «L'Occident et l'Amérique ont soutenu les islamistes, croyant qu’ils sont «exactement comme les congrégations chrétiennes», a-t-il dit à CBN News.

L’un des chefs spirituels clés des Frères musulmans, sheikh Youssef al-Qaradawi, a toutefois déclaré à la télévision arabe que «vaincre Rome, l’Italie et l’Europe signifie que l'islam va revenir en Europe. Cette victoire doit-elle nécessairement être gagnée par la guerre ? Non. Je crois que l'islam va conquérir l'Europe sans recourir à la violence».

«Les Frères musulmans ne se disent pas «Nous allons conquérir le monde et le pouvoir », a dit Al-Kubaisi à CBN News. Non, non, ce n'est pas comme cela qu’ils fonctionnent. Ils ne parlent pas du tout de pouvoir. Non, ils disent plutôt : «Maintenant nous voulons ceci, et ensuite cela, et ensuite cela... et puis ils cherchent à accroître leur pouvoir.»

 

 

 

 

 

Source : Mask of Peace: Brotherhood's Plot for Global Rule, par Dale Hurd, CBN News, 25 octobre 2011. Via et Traduction par Poste de veille

Retour à l'accueil