Le Haut conseil islamique à travers sa branche « les ulémas » a organisé le dimanche 23 septembre dernier au centre El Farouk, un atelier sur les conditions d’application de la charia (la loi islamique) au Mali. C’était sous la présidence du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Yacouba Traoré, en présence du président du Haut conseil islamique, El hadj Mahmoud Dicko.

 

Dans le but d’apporter sa contribution à la crise qui sévit dans le septentrion de notre pays, le Haut conseil islamique (HCI) à travers sa branche les ulémas a initié depuis un certain moment l’élaboration d’un document sur les conditions d’application de la charia au Mali. Une façon de répondre religieusement à leurs frères égarés du Nord qui ont choisi la violence comme mode pour imposer la charia aux populations du Nord. Après l’élaboration du document, les acteurs se sont retrouvés dimanche dernier au centre El Farouk à l’ACI 2000 afin de le valider. Ils étaient environ une centaine venus des différentes régions et du district de Bamako, à prendre part à cet atelier de validation.

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Yacouba Traoré, a tout d’abord salué les initiateurs avant d’expliquer que le forum s’inscrit dans le cadre de ses prérogatives. Il a aussi félicité le Haut conseil islamique pour son implication dans la recherche de solution à la crise qui sévit dans le septentrion de notre pays.

Pour sa part, le président du HCI, El hadj Mahmoud Dicko, a fait savoir que ce document sur les conditions d’application de la charia au Mali, une fois validé déclinera la position du haut conseil islamique et sera éventuellement soumis à l’appréciation des plus hautes autorités au pays.

Après cette étape, a-t-il poursuivi, le HCI demandera l’autorisation au gouvernement de rencontrer Iyad et son Ançar Eddine avec le document afin de leur expliquer les conditions d’application de la charia. S’ils ne parviennent pas à les convaincre, l’opinion nationale et internationale serait témoin quand même de la démarche du HCI d’avoir tendu la main à ses frères égarés, a-t-il justifié.

A noter que le document en question, transcrit en arabe, prend en compte la position du HCI.

 

 

Sources link link

Retour à l'accueil