La campagne de persécution des autorités islamistes de Téhéran contre les chrétiens évangéliques en a jeté au moins 137 en prison et en a poussé d’autres à quitter leur propre pays. Mais même réfugiés à l’étranger, ces chrétiens continuent à être l’objet de la vindicte des islamistes.

 

 Onze d’entre eux ont reçu un courriel, le 14 septembre dernier, des « soldats inconnus de l’imam caché » des shiites, les “invitant” à « se repentir et à demander le pardon » faute de quoi « ils devront être tués ». Une menace prise très au sérieux par les iraniens évangéliques. Les fous osent tout et n’importe quoi, et c’est à cela qu’on les reconnaît.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Christian Solidarity Worldwide/Daniel Hamiche

Retour à l'accueil