Le procureur estime que le mobile est certainement “crapuleux”, des pièces funéraires de grande valeur marchande ayant été dérobées.

L’ossuaire du cimetière Saint-Hilaire de Marville (Meuse) a été profané dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris auprès du procureur de Verdun, Yves Le Clair, qui a mis en avant ce qui semble être un “vol crapuleux”. “Ça a l’air d’être crapuleux puisque, apparemment, il manque surtout des boîtes en bois, appelées horloges de la vie, dans lesquelles on mettait des crânes aux XVIe et XVIIe siècles”, a déclaré Yves Le Clair. “Ces pièces d’art funéraire ont une grande valeur marchande”, a-t-il ajouté.

Dans cet ossuaire, où sont rassemblés environ 40 000 crânes, un certain nombre de dégradations ont été constatées. “Cette effraction a été découverte ce (dimanche) matin par le gardien, et comme la scène n’a pas été polluée, on a tout de suite fait appel à une brigade cynophile pour voir si une piste pouvait être trouvée”, a poursuivi Yves Le Clair en précisant qu’aucun tag ou inscription n’avait été relevé.

Le procureur de Verdun n’a pas voulu faire de lien avec la récente profanation, début mars, de l’ossuaire de Douaumont (Meuse), distant d’une quarantaine de kilomètres, où sont entreposés les dépouilles de 130 000 soldats de la Première Guerre mondiale. “Là va commencer le travail de fourmi, de recoupements, de comparaisons. Mais pour le moment on ne sait pas s’il y a un lien”, a ajouté Yves Le Clair. Le bucolique cimetière Saint-Hilaire est très ancien. “C’est un site historique, qui date de la Renaissance, et l’ossuaire, qui date de 1890, ressemble un peu à des catacombes”, a encore dit Yves Le Clair.

 

 via Le Point.fr
Retour à l'accueil