Motifs d'indignation

Pour les musulmans, dire que Mahomet est un pédophile, un dépravé sexuel et un coureur de jupons, ce qui est avéré par le coran et la sira, c'est bien plus grave que les morts à cause d'un film ou d'une caricature, ou que les morts égorgés, lapidés, crucifiés par la belle religion d'Amour, de Paix et de Tolérance.

Et pour crier leur indignation, les Musulmans Ordinaires sortent en masse. Non pas pour dénoncer toutes ces morts gratuites occasionnées par leurs coreligionnaires partout où ils sont en nombre, mais juste à cause d'une caricture, ou encore d'un film, proposés par un kaffir.

Ils se font entendre de partout:

- Manifestation de masse devant l'ambassade des Etats-Unis à Khartoum, "spontanément" organisée par les Musulmans Ordinaires qui réclament des "excuses immédiates et le retrait immédiat du film". A vos ordres !

- A dix km au nord de Tunis, déception: ils n'étaient qu'une centaine, en face de l'ambassade des Etats-Unis, sur les Berges du Lac nord. La plupart des Tunisiens ne sont assurément pas de bons Musulmans Ordinaires ! Etendards noirs au vent, ils n'ont pas oublier de brûler le drapeau américain aux cris de "Machin est Con, Machin est Con", ou un truc similaire, je n'ai pas très bien compris. "Allah est un cafard", peut-être.

- A Casablanca, ils ont fait mieux: de 300 à 400 personnes, devant le consulat des Etats-Unis. Les Musulmans Ordinaires se sont rassemblés là de manière spontanée, nous disent les dépêches.

- Les Musulmans Ordinaires ont manifesté aussi à Gaza, ça va de soi, devant le siège de l'ONU qui les nourrit à longueur d'année à coups de millards de $ de subventions. contre les Etats-Unis. Ils n'ont pas oublié, suivant la tradition chère aux Musulmans Ordinaires, de brûler des drapeaux américains, ni de brûler des photos du pasteur Terry Jones, qui avait brûlé en public un exemplaire du Coran.

Le vrai problème, c'est qu'ils ne manifestent pas quand il y a des massacres (c'est vrai que dans la plupart des cas, ils en sont les instigateurs), quand il y a des catastrophes naturelles et qu'il faut se bouger pour aider son prochain, quans il y a des injustices dans le monde.

Ces déchets humains ne sortent que pour une caricature ou pour un film. Et à chaque fois, ils y a des victimes. Ces débiles profonds ne s'indignent que pour une tranche de jambon sur le trottoir où se trouve leur mosquée ou pour une merde sur leur mur.

L'autre vrai problème, c'est qu'on continue de nous parler d'islamisme, d'intégrisme, d'extrémisme, pour couvrir l'islam, cette doctrine mortifère pour l'humanité.

 

link

Retour à l'accueil