KANO (Nigeria) - Quatre personnes ont été tuées par des hommes armés dans deux attaques distinctes dans le nord-est du Nigeria visant des bars, ont rapporté samedi des habitants et la police.

Ces attaques survenues vendredi dans deux Etats nigérians voisins ont impliqué des hommes armés circulant sur des motos, un mode opératoire généralement attribué à la secte islamiste radicale Boko Haram, dont un des objectifs déclarés est l'application de la Charia (loi islamique) dans l'ensemble du Nigeria.

Des inconnus armés ont attaqué un bar servant de la bière à BCJ (un quartier) et tué deux personnes dans l'Etat de Gombe, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police locale Ahmed Mohamed, contacté par téléphone depuis Kano.

Un habitant de ce quartier, Umar Dukku, a déclaré que deux hommes armés avaient ouvert le feu et tiré dans tous les sens dans ce bar, et qu'il y avait eu également un blessé au cours de l'attaque.

Ils ont ouvert le feu dans le bar avant de s'enfuir à moto, a-t-il déclaré.

Dans l'Etat voisin d'Amawa, deux hommes armés arrivés en moto ont également ouvert le feu sur un débit de boissons en plein air dans la ville de Yola, capitale de l'Etat d'Adamawa, vendredi soir. Ils ont également blessé un policier pendant leur fuite.

Nous avons emporté les dépouilles des victimes à l'hôpital la nuit dernière, a déclaré un responsable local, Tijjani Tukur. Les hommes armés sont arrivés et ont ouvert le feu sur des gens qui étaient en train de boire un verre en plein air dans un bar.

L'Etat d'Adamawa a été touché par une série d'attaques, notamment de chrétiens, ces derniers jours, dont la plupart ont été attribuées au groupe islamiste Boko Haram. Les fondamentalistes sont aussi accusés d'attaquer régulièrement des lieux de consommation d'alcool.

L'élection du gouverneur de l'Etat est prévue le 21 janvier et les campagnes déclenchent souvent des violences au Nigeria.


(©AFP / 14 janvier 2012 16h58)

http://www.romandie.com/news/n/

Retour à l'accueil