JOS (Nigeria) - Trois attentats visant des bars où des fans regardaient samedi soir un match de football ont fait au moins un tué et une dizaine de blessés dans la ville de Jos, dans le centre du Nigeria.

Selon un officiel local, Mark Lipdo, les charges ont explosé devant des débits de boissons qui diffusaient le match du championnat espagnol Barcelone-Real Madrid.

Il y a eu trois explosions, toutes les trois visant des lieux où étaient diffusés des matchs de football, a indiqué M. Lipdo. Les charges avaient été placées à l'extérieur de ces lieux, et cela explique le bilan réduit.

Selon un responsable local de la Croix Rouge, Manata Bambe, et une organisation non-gouvernementale chrétienne, ces attentats ont fait un tué --un homme qui a été décapité-- et au moins dix blessés, dont deux grièvement.

L'Etat du Plateau et sa capitale Jos, sont situés entre le Nord majoritairement musulman et le Sud essentiellement chrétien du Nigeria, pays le plus peuplé du continent africain avec quelque 160 millions d'habitants.

Cette région est secouée régulièrement par des violences à caractères ethniques et religieux qui ont fait des centaines de morts ces dernières années.

Le nord du Nigeria est aussi le lieu privilégié des attaques de la secte islamiste Boko Haram, qui réclame l'application stricte de la charia (loi coranique).

La secte a multiplié ces derniers mois assassinats et attentats. Le 26 août le mouvement islamiste a revendiqué un attentat suicide contre le siège de l'ONU en plein coeur de la capitale Abuja, faisant 24 morts.


©AFP / 11 décembre 2011

Retour à l'accueil