Pourtant, c'est bien d'une épuration ethnico-religieuse dont il s'agit, tant au Nigeria qu'en Égypte, en Irak, au Soudan, au Pakistan, en Turquie, etc. C'est la poursuite de la persécution des infidèles par l'islam suprématiste qui dure depuis 14 siècles, dont la violence s'aggrave de jour en jour et qui va déboucher sur une confrontation sanglante, comme ce fut le cas avec le nazisme.

Nigeria-guerre-civile

 

___________________________________

KANO (Nigeria) - Un haut responsable religieux musulman au Nigeria a vivement critiqué dimanche les déclarations d'un responsable chrétien affirmant que les attaques actuelles contre sa communauté pouvaient signifier un nettoyage religieux.

Nous considérons ces affirmations comme une intimidation et une menace contre les musulmans nigérians, a déclaré Khalid Aliyu, secrétaire général de la Jama'atu Nasril Islam (JNI), un regroupement des organisations musulmanes du Nigeria.

Ayo Oritsejafor, dirigeant de l'Association chrétienne du Nigeria (CAN) - regroupant des catholiques et des protestants - avait déclaré samedi que les attaques actuelles visant des chrétiens rappelle la guerre civile au Nigeria qui a fait plus d'un million de morts dans les années 60. Les leaders chrétiens ont décidé de définir les moyens nécessaires pour se défendre face à ces tueries insensées, a-t-il ajouté. Nous avons le droit légitime de nous défendre (...) quoiqu'il en coûte, a-t-il averti sans préciser quelles mesures étaient envisagées.

M. Aliyu a estimé que de telles affirmations demandant aux chrétiens de se défendre eux-mêmes sont inacceptables et sont destinées à provoquer des attaques contre les musulmans. Il a ajouté des musulmans avaient subi l'essentiel des attaques islamistes dans le nord-est du Nigeria. Khalid Aliyu a encore déclaré que les commentaires irréfléchis de M. Oritsejafor faisaient insulte à la foi musulmane, tout en ajoutant que lui-même et les membres de sa communauté religieuse ne feraient pas justice eux-mêmes.

Depuis Noël, six attaques ont visé des chrétiens faisant plus de 80 morts. La majorité d'entre elles ont été revendiquées par le mouvement islamiste Boko Haram, qui veut imposer la charia (loi islamique) dans l'ensemble du pays, le plus peuplé d'Afrique avec 160 millions d'habitants.

 

 

 

Source : AFP via Romandie.com, 8 janvier 2012 via Poste de veille

Retour à l'accueil