La Norvège est le pays occidetnal pratiquant la plus forte politique d'apaisement de l'islam radical... mais les musulmans ne sont pas reconnaissants !

Norvege-menace
Le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg (capture d'écran d'une vidéo de menaces)

_________________________________

Le jour même où le Service du renseignement de la Norvège (PST) affirmait que les islamistes radicaux demeurent la plus importante menace pour la sécurité nationale, une vidéo contenant des menaces envers des personnalités de premier plan du gouvernement et la famille royale était postée sur Internet.

Un lien vers la vidéo a été publié tôt mardi matin par un groupe Facebook de 1600 membres appelé «Demonstrasjon: Norske soldater ut av Afghanistan» [Manifestation : les soldats norvégiens hors d’Afghanistan]. Le groupe vise à organiser un rassemblement devant le parlement d’Oslo ce vendredi.

La vidéo montre des images du Prince héritier Haakon, du Premier ministre Jens Stoltenberg et du ministre des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre, accompagnées d’une chanson en arabe dont les paroles disent «Ö Allah, détruis-les, et fasse que ce soit douloureux». Le clip, qui dure un peu plus de quatre minutes, comporte également des photos de soldats norvégiens et d’enfants blessés. Il se termine avec le bruit d'une explosion et une photo d'un véhicule norvégien en flammes.

Le détective Snorre Haugan a déclaré que la police n’avait pas l’intention de révoquer le permis pour la manifestation de vendredi, organisée par Muslimer mot okkupasjon [les musulmans contre l'occupation]. «Non, ce n'est pas la bonne façon de procéder. On peut difficilement tenir les organisateurs pour responsables des publications sur Facebook. Nous espérons que les organisateurs respecteront la liberté de parole, à l’instar de tous les autres», a déclaré Haugan.

Janne Kristiansen, chef du Service de la sécurité de la police de la Norvège, a déclaré que son agence se préoccupe des risques globaux liés à l’extrémisme islamique local même si les menaces contre des officiers publics ont augmenté depuis les attentats de juillet ayant ciblé la gauche norvégienne. «Au cours des dernières années, nous avons noté une évolution : des musulmans élevés en Norvège se sont radicalisés et voient la Norvège et la société norvégienne comme leur ennemi», a-t-elle dit lors d’une conférence de presse. «Ces gens ont beaucoup de contacts avec des extrémistes islamistes à l'étranger. Ils se rendent dans des camps d'entraînement dans des zones de conflit et participent à des combats armés avant de rentrer en Norvège».

Répondant aux critiques disant que la police néglige la menace des militants d'extrême droite comme Anders Behring Breivik, qui a admis avoir mené les attaques du 22 juillet, elle a déclaré que cette menace est bien moindre. « Le nombre d’extrémistes de droite violents reste très minime », a-t-elle ajouté.

 

Source : Security cops investigate Islamist threat video, The Local, 17 janvier 2012. Traduction par Poste de veille

Retour à l'accueil