La charia a-t-elle sa place dans les tribunaux de l'Oklahoma? La question a fait débat ces derniers mois dans cet Etat du Middle West et serait dans l'air du temps dans le reste du pays depuis plusieurs années, selon un blog du Washington Post.

En novembre dernier, 70% des électeurs de l'Etat avaient approuvé un amendement empêchant les juges de tenir compte de la loi islamique dans leurs décisions. Sollicitée par une organisation musulmane, une cour d'appel l'a finalement bloqué mardi, considérant qu'il s'agissait d'une discrimination envers l'islam, la charia étant la seule loi mentionnée dans le texte. De plus, aucun exemple d'élément de la charia n'a jamais été utilisé ni cité dans aucune cour américaine, a noté la cour.

Deux écoles de pensée juridique

Cependant, selon le blog, le débat n'est pas enterré pour autant. Deux écoles s'affrontent, les néoconservateurs face aux experts de la loi islamique. Pour les premiers, la charia devrait être bannie voire même condamnable si elle est appliquée par quiconque car elle vient à l'encontre des valeurs américaines. Pour les seconds en revanche, la mondialisation fait que la charia devrait pouvoir être prise en compte selon les cas.

En Oklahoma, l'affaire n'est toutefois pas terminée. Un tribunal fédéral doit encore plancher prochainement sur la constitutionnalité de l'amendement, la décision de la cour d'appel pouvant être renversée.

 

 

 

 

http://www.20minutes.fr/

 

Retour à l'accueil