Ils risquent la mort pour une danse

Quatre femmes et deux hommes ont été condamnés à mort par les autorités locales religieuses, dans le nord du Pakistan, pour avoir chanté et dansé lors d'un mariage. Les autorités religieuses ont publié un décret après avoir pris connaissance d'une vidéo filmée sur téléphone portable, montrant les six personnes s'amusant lors de noces dans un village isolé de la région montagneuse du Kohistan, à 176 km au nord de la capitale Islamabad. Les lois tribales interdisent strictement que les hommes se mêlent aux femmes lors des mariages. "Les autorités religieuses locales ont publié un décret ordonnant la mise à mort des quatre femmes et des deux hommes qui apparaissent sur la vidéo", a déclaré à l'AFP un officier de police du district, Abdul Majeed Afridi. "Il avait été décidé que les hommes seraient tués d'abord, mais ils se sont enfuis. Les femmes sont en sécurité pour le moment. J'ai envoyé une équipe pour leur porter secours et j'attends des nouvelles", a-t-il ajouté. L'affaire aurait pour origine une dispute entre deux tribus et il n'y aurait aucune preuve que les femmes aient côtoyé les hommes lors de cette fête. "C'est une histoire de rivalité entre les tribus. La vidéo a été montée de cette façon pour diffamer la tribu", a ajouté l'officier de police. Selon la Commission des droits de l'homme du Pakistan, au moins 943 femmes et filles ont été tuées en 2011 pour avoir soi-disant souillé l'honneur de leur famille.

 

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu

Retour à l'accueil