Encore un acte de discrimination flagrant visant encore une fois les chrétiens.
D'habitude, c'est des musulmans ("extrémistes") qui commettent un crime, ensuite couvert par la police, voir même participe comme dans ce cas récent. Aujourd'hui, c'est la police elle même qui font subir un calvaire a une femme chrétienne. Et l'on ignore encore tout du sort de son mari.

Accusée d'un vol qu'elle n'a pas commis, Salma, une chrétienne de 30 ans risque de perdre l'enfant qu'elle porte, suite à des violences physiques et psychologiques qu'elle subit en détention.

Cette servante est actuellement hospitalisée et dans un état critique, et son mari Emmanuel Masih est détenu par la police dans un lieu inconnu.

La semaine dernière, Salma a acheté quelques bijou pour 100 grammes d'or, en prévision du mariage de son frère. Ne voulant pas garder chez elles de tels objets de valeur, elle les confia a la garde de Ghazal Riaz, une femme musulmane. Le 5 novembre, Riaz téléphona à Salma pour lui annoncer qu'elle a été cambriolée. Les voleurs auraient emporté pour 900 000 roupies et 300 grammes d'or, dont ceux de Salma.

Le couple chrétien s'est alors rendu chez cette dame musulmane, et ont été accueilli par la police qui, sous l'influence du colonel Jawad, a arrêté Emmanuel.

Le lendemain 6 novembre, son épouse est convoquée à la caserne, où les agents l'ont maltraitée physiquement, puis torturé psychologiquement, disant qu'elle était obligée et qu'elle ne reverrai jamais son mari.

La police, sous l'influence des Riaz cherche a lui extorquer un aveu, pour un crime qu'elle n'a pas commis.

"J'ai été torturée brutalement" , avoue Salma Emmanuel en larme. Comme j'étais sur le point de perdre connaissance, il m'ont renvoyée à la maison.

L'évêque d'Islamabad, Mgr. Rufin Anthony dénonce cette triste réalité, et confirme la pratique,aujourd'hui quotidienne, d'enlèvements, de viols, de tortures, d'arrestations arbitraires commises contre les chrétiens ...
 

Sources Infos méconnues /Asia News [en]
Retour à l'accueil