Une autre victime de l'islam radical et de la lâcheté de l'Occident...

 

Neckshot
__Pour mise en contexte, lire sur Riposte Laïque : Gregorius Nekschot : un blogueur arrêté aux Pays-Bas pour délit de caricature !___________________________

Le caricaturiste néerlandais controversé Gregorius Nekschot en a assez. Le 1er janvier, il rangera ses crayons pour de bon, a-t-il annoncé aujourd’hui au quotidien néerlandais De Volkskrant, pour entamer un nouveau chapitre de sa vie.

Nekschot - un pseudonyme [littéralement, une balle dans la nuque] – est entré dans la renommée en 2008 quand des policiers hollandais ont fait une descente dans sa maison en pleine nuit et l’ont tiré du lit suite à des allégations de racisme et de discrimination. Il avait été dénoncé par Abdul-Jabbar van de Ven, un imam radical des Pays-Bas qui s’était réjoui de l’assassinat de Theo van Gogh par un musulman radical en 2004 et avait appelé à la mort du député néerlandais Geert Wilders. Van de Ven ne semblait trouver rien d’hypocrite dans le fait d’accuser Neckschot d’avoir abusé du droit à la libre expression dans ses dessins, qui, certes, sont souvent offensants et de mauvais goût, tel celui représentant un sosie d’Oussama Ben-Laden en train de forniquer avec un ours. Nekschot a été détenu pendant 30 heures, et son ordinateur et des CD ont été saisis ; il a fallu deux ans avant que la poursuite ne soit finalement rejetée par les tribunaux.

Selon l'interview du Volkskrant, ces événements ont eu un impact. Il y a moins de commandes, son éditeur s’est refroidi, et à ce stade il ne peut plus se permettre de continuer même avec l’aide des dons de ses fans (qui sont nombreux). Les menaces de mort l’empêchent de mener une vie normale, mais il a réussi à garder son sens de l'humour, par exemple en apparaissant à la télévision vêtu d’une burka.

Il est tentant d’y voir une victoire des ennemis de la liberté d'expression et des islamistes qui cherchent à détruire la démocratie. J’ai quand même le sentiment que Nekschot - ou l'homme derrière lui - a d'autres projets, plus grands. Comme il l'écrit sur ​​son profil Twitter, «Gregorius Nekschot défend le droit de critiquer, de provoquer et de parler librement !» Ce droit existe encore.

 

Sources : Radical Islam Claims Another: Gregorius Nekschot, RIP, Forbes, 27 décembre 2011 et par ( Traduction par)  Poste de veille

Retour à l'accueil