L'éditorialiste du Nouvel Observateur, Jean Daniel Bensaid, consacre son dernier éditorial  aux déceptions du "Printemps Arabe". Supporter du FLN dans ses jeunes années, malgré quelques "attentats mineurs" du mouvement contre des centaines de civils, il s'exprime chaque semaine sur tous les sujets dans son bureau parisien. Ce passage m'a fait bondir :

"Pour la première fois, a-t-on écrit, des millions de coptes s’étaient sentis chez eux dans le pays où ils avaient d’ailleurs précédé les Arabes. Ils ont tellement cru assister aux débuts d’une ère nouvelle que, dès qu’il y a eu un attentat mineur attribué à des extrémistes irresponsables contre l’une de leurs églises, ils n’ont pas hésité à se constituer en cortège dimanche dernier pour protester."

 

Jean Daniel n'a rien suivi au film : les Chrétiens sont descendus massivement après l'attaque de pas une mais cinq églises et deux monastères   depuis le début de la révolution, en plus de l'attaque de plusieurs villages par les soldats d'Allah :

- l'attaque du village de Soul en mars par 4000 musulmans

- le village de Abu Quarqas el Balad en avril (1 mort, 10 blessés)

- les pogroms dans le quartier d'Imbaba au Caire en mai (15 morts, 232 blessés)

- l'attaque en août du village de Nazlet Faragallah (1 mort)

 

A ces exactions il faut ajouter l'acquittement scandaleux des assassins de Nag Hammadi , Aussi, selon les autorités religieuses Coptes chaque jour des filles Coptes sont enlevées, mais ce n'est effectivement pas pire que les enlèvements d'européens lors de la guerre d'Algérie par les amis de Jean Daniel...

La technique éditoriale des socialistes du Nouvel Obs est de camoufler au maximum (on ne camoufle pas un attentat au Caire) la réalité du fanatisme musulman afin de ne pas susciter de réactions de scepticisme quant à la légendaire tolérance de la civilisation islamique. C'est la seule explication que nous trouvons à l'occultation des multiples et permanentes persécutions constituant la Nouvelle Solution Finale des Chrétiens d'Orient.

 

 

 

 

 

Joachim Véliocas- Observatoire de l'islamisation

 

 

 

Retour à l'accueil