Tripoli - Le grand mufti de la Libye a assuré que la polygamie était "légitime" dans l'islam, mettant en cause une loi instaurée sous Mouammar Kadhafi, qui imposait en particulier le consentement de la première épouse.


"La polygamie est légitime et il n'y a pas de controverse là-dessus", a déclaré cheikh Sadek al-Ghariani dans un entretien à l'AFP.


Selon cet éminent religieux dont les fatwas (avis religieux) sont respectées par les Libyens, la polygamie empêche la débauche des hommes et les oblige à assumer la responsabilité de leur progéniture.


Pour cheikh Ghariani, le mari n'est pas obligé d'obtenir l'autorisation de sa femme pour prendre une deuxième épouse, comme l'exige une loi instaurée par l'ancien homme fort du pays. Une femme étant "jalouse par nature", cette disposition limite fortement la liberté des hommes, regrette-t-il.


En octobre, des déclarations du président du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir), Moustapha Abdeljalil, assurant que la charia (loi islamique) serait la base de la législation dans la nouvelle Libye, et citant en particulier la loi sur le mariage, avaient suscité la polémique.


Des organisations de défense des femmes avaient vivement critiqué cette annonce, et l'Occident avait fait part de son inquiétude, poussant les dirigeants libyens à tenter ensuite de modérer leurs propos.

 

http://www.portalangop.co.ao/

Retour à l'accueil