Mario Dumont reçoit Benoît Dubreuil, coauteur de Le remède imaginaire — Pourquoi l’immigration de sauvera pas le Québec aux éditions Boréal :

(Mario Dumont reçoit Benoît Dubreuil, auteur de Le remède imaginaire - Pourquoi l'immigration ne sauvera pas le Québec.
(Édition Boréal, 2011))

 

La politique d’immigration massive coûte actuellement aux contribuables canadiens environ 20 milliards de dollars par année, c’est autant que le budget du ministère de la Défense nationale. En France, la facture annuelle totale de l’immigration varie entre 24 et 95 milliards d’euros selon les analyses. Si on considère le coût annuel de 48 milliards par an (c’est probablement beaucoup plus) cela fait à 100 000 euros par immigrant en moyenne !

D’autre part, 50 % des Canadiens (et 50 % des Québécois) pensent qu’il faut réduire le nombre d’immigrants qui entrent annuellement dans la Fédération, 34 % pensent que le flux devrait rester au niveau actuel et seulement 8 % pensent quil devrait augmenter. Les sondés nés au Canada sont nettement plus en faveur d’une réduction annuelle du nombre d’immigrants, d’étudiants étrangers et de travailleurs temporaires (52 %) que les répondants nés hors du Canada (35 %).

73 % des Canadiens et 77 % des Québécois veulent que les étrangers fraudeurs (entrés avec faux papiers) soient expulsés sur-le-champ, sans longue procédure.

79 % des Canadiens et 78 % des Québécois estiment que les nouveaux immigrants ne devraient pas avoir droit aux pleins avantages sociaux dès leur arrivée mais qu’ils devraient y avoir droit qu’après avoir travaillé et contribué à l’économie canadienne pendant une certaine période.

 

 

 

 

http://monarchomaque.org/2012/03/16/dubreuil/

Retour à l'accueil