Toulouse, en Haute-Garonne, avec plus de 440 000 habitants, est la quatrième commune la plus peuplée de France, la ville, réputée entre autre pour son activité estudiantine abrite le quartier Basso-Cambo, à Bellefontaine, un quartier du sud-ouest de Toulouse, dont la population comporte une très forte proportion d’immigrés Musulmans.

Depuis juin 2005, la mairie de Toulouse a fourni aux Musulmans des préfabriqués Algeco et un grand chapiteau qui leur servent de Mosquée, sous l’égide de leur imam Mamadou Daffé.
Depuis la date de l’installation effective de ces préfabriqués sur le parking de Basso-Cambo, les musulmans réquisitionnent illégalement une partie supplémentaire de ce parking pour y prier en plein air, chaque vendredi. Ils ont même installé des barrières tout autour de cette zone afin d’en interdire l’entrée aux non-musulmans, barrières qui coupent une allée du parking de l’hypermarché Géant Discount, et empêchent donc la circulation des véhicules. La mairie de Toulouse, gérée à l’époque par le maire UMP Jean-luc Moudenc (jusqu’en 2008) n’est à aucun moment intervenue pour faire cesser cette occupation illicite du domaine public et ce trouble à l’ordre public, qui se répètent semaine après semaine.

Prières de rue devant la Mosquée de Basso-Cambo à Toulouse

Par les pressions incessantes exercées sur les institutions publiques et les prières de rue, la communauté musulmane a obtenu de la mairie la mise en place d’un projet de construction d’une nouvelle Grande Mosquée du Mirail. Le projet s’est concrétisé par l’obtention du permis de construire le 24 octobre 2006.
La nouvelle Mosquée occupera le terrain de 1600 m2 se trouvant derrière le Géant Casino de Basso-Cambo, vendu par les domaines à l’association qui s’occupe de la construction. Tout est financé par les dons des fidèles. Coût estimé : 1,5 millions d’euros. Elle occupera une superficie de 1000 m2, et pourra accueillir jusqu’à 2400 fidèles.

-
- prières de rue devant la Mosquée Basso-Cambo projet de la future Grande Mosquée du Mirail à Toulouse

Mamadou Daffé, imam de la Mosquée Basso-Cambo, considéré comme « modéré », français d’origine malienne, père de 5 enfants, est docteur d’état en biochimie. Directeur de recherches du département « Mécanismes Moléculaires des Infections Mycobactériennes » à l’Institut de Pharmacologie et Biologie Structurale à Toulouse, au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique). Il est membre de l’Académie Islamique des Sciences. Il est par ailleurs président de la Coordination d’Associations Cultuelles Musulmanes de la région Midi-Pyrénées.

-
- Mamadou Daffé, imam de la Mosquée Basso-Cambo à Toulouse

En attendant la construction de la future Grande Mosquée du Mirail, Mamadou Daffé continue ses prêches dans les anciens préfabriqués servant de lieu de Culte, et maintient le site Internet de la Mosquée Basso-Cambo, sur lequel on peut lire des articles pour parfaire sa compréhension de l’Islam et écouter l’intégralité de ses prêches en ligne, ci dessous, des extraits de ses articles au format pdf pour mieux affiner sa connaissance de l’Islam. (hard-copy)

INTRODUCTION A L’ISLAM

Qu’est-ce que l’Islam ?

« L’Islam n’est pas une nouvelle religion mais La Religion Universelle.
L’Islam est la dernière religion révélée. L’essence de son message est l’adoration de Dieu Unique, Créateur de toute chose, en toute exclusivité et le rejet de tout culte voué à autre que Lui, que ce soit une personne, un lieu ou autres.
Tous les prophètes (que Dieu leur accorde Paix et Salut), du premier, le prophète Adam, au dernier, le prophète Muhammad, en passant par le prophète Nouh (Noé), le prophète Ibrahim, le prophète Moussa (Moïse), le prophète Issa (Jésus) pour ne citer que les plus connus, étaient musulmans, c’est à dire soumis à Dieu. Le père de ces musulmans, grâce à son comportement exemplaire, est Ibrahim..communauté de votre père Ibrahim, c’est lui qui vous a appellé musulmans auparavant. »

Mamadou Daffé nous explique que l’Islam est globalisant. Il n’existe en fait pas de Christianisme, ni de Judaïsme, tous les prophètes sont Musulmans, Jésus est Musulman et n’est pas le Fils de Dieu comme le prétendent les Chrétiens, qui vivent donc dans l’erreur et dans le pêché.


ALLAH EST L’UNIQUE DIEU D’ADORATION

« Certains invoquent et divinisent des éléments de l’univers, pensant ainsi qu’ils intercèderont en leur faveur auprès du Créateur dont ils reconnaissent pourtant l’exclusivité de la création.
La relation entre Dieu et l’homme est directe et se passe d’intermédiaire, le culte voué à autre que Dieu, (Trinité, imploration des prétendus saints, l’adoration des statues, etc…) est formellement interdit, rejeté par Allah et non avenu puisqu’une telle pratique annule le fruit attendu de l’acte. C’est le seul péché que Dieu ne pardonne pas et dont l’auteur, s’il meurt dans cet état, est condamné à l’Enfer pour l’Éternité, sans possibilité d’intercession. Pas de confession en islam. »
[...]
« Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand bien même ils s’uniraient pour cela… »
« Et ceux qu’ils invoquent en dehors de Dieu ne créent rien, et ils sont eux-mêmes créés Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe (qui que ce soit) mais pardonne en dehors de cela à qu’il veut… »
[...]
« Ont effectivement mécru ceux qui ont prétendu que c’est le Christ, fils de Marie, c’est lui Dieu. Le Christ a (pourtant) dit « Ô fils d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et le vôtre. Celui qui associe à Allah (quoi que ce soit) Allah lui interdit le Paradis, son séjour sera le feu et les injustes n’ont pas de secoureurs »

On retrouve le fait que les Chrétiens, Adorateurs du Christ, sont dans le péché et condamnés à l’Enfer.

 

Le site internet permet également d’écouter les prêches en ligne données tous les vendredis dans la Mosquée de Basso-Cambo, quelques extraits, les fichiers audio sont listés sur la bande gauche de l’écran :

 

TEL EST ISSA (JÉSUS), LE FILS DE MARYAM ! prêche du 23/12/2011 (hard-copy)

« Ils (les Chrétiens) l’ont pris(Jésus) comme intermédiaire vis à vis de Dieu, pensant dans leur ignorance, dans leur crime, qu'on peut se rapprocher de Dieu par un autre moyen que celui qu’il a décrété. Parmi nous il y a certainement des gens qui passent par le Prophète, qui passent par je ne sais quel Saint pour se rapprocher de Dieu, mais ils ne se rapprocheront que de l’Enfer, à moins que Allah nous fasse Miséricorde et nous guide vers le droit chemin.
On ne peut pas se rapprocher d’Allah par une quelconque créature à deux conditions : qu’il accepte Allah et que la personne meurt sans rien lui associer.
Penser que l’on peut atteindre Dieu, comme d’autres avant nous, en allant voir le prêtre ou prendre l’imam pour un prêtre en faisant de la confession, en disant j’ai fait ceci, demande à Dieu cela, c’est certainement les imiter. Et la Vérité vient de la part de Dieu, et ne soit pas parmi les gens qui doutent.
Cette voie, si certainement les uns les autres se mettent à les suivre pas à pas, comme à prédit le Prophète : « Vous les suivrez pas à pas, qui donc, si ce n’est les Juifs et les Chrétiens que vous suivrez pas à pas. En effet, regarde la comportement des gens avant nous. »
[...]
Dieu a envoyé Issa (Jésus) pour éprouver les fils d’Israël, et après eux les gens qui ont pris ce chemin en pensant que c’était une Religion Universelle, il n’y a d’Universel que l’Islam. Tout les prophètes ont été envoyés à leur Peuple. Comment un non-juif peut-il se réclamer du Christianisme, Cela n’a pas de sens. Tous les Prophètes ont été envoyés à leur peuple, et Issa (Jésus), preuve à l’appui, a été envoyé aux Fils d’Israël et aux Fils d’Israël seuls, et ensuite quand cela l’ont refusé et ne l’ont pas reconnus, ils ont voulu le tuer. Mais ils ne l’ont pas tué, ils ne l’ont pas crucifié, cela a été un faux semblant, quand ils ont voulu tuer le Messager de Dieu, Dieu l’a élevé sans poser de question.«
[...]
« Jésus n’est pas mort, il reviendra avant la fin des temps, il va descendre à Damas, entre deux anges, sur le minaret blanc il n’y a pas de doutes la-dessus. C’est lui qui va tuer l’Antéchrist, et il était Musulman, et il sera Musulman, et il va tuer le porc et il va casser la Croix.«
[...]
« Tu ne connais pas ta Religion, et tu crois que tout est pareil, et tu vas à Lourdes pour avoir un enfant alors que tu habites à Bellefontaine et que tu t’appelles Mohamed ou Kadhidja et tu fais le voyage pour demander la venue de je ne sais quel Mouchirik (non-musulman) ?
Que reste-t-il de ta Religion, que fais-tu ici ? Tu ne peux pas rester avec des loups, des gens qui insultent Dieu, tant que tu ne sauras pas que Dieu n’a besoin de rien et que le pire des péchés est d’associer quoique ce soit à Dieu. Si tu veux rester là, mon Frère, ma Soeur, il faudrait que tu connaisses ton Seigneur, et que tu éduques tes enfants dans l’Islam »
[...]
« Celui qui imite un Peuple en fait partie, les fêtes ne sont pas des moments qu’on invente parce qu’on a envie de danser, on a envie de chanter. Demain, Allah a dit que en Enfer tu ne danseras pas, et tu chanteras encore moins, si vous voulez les imiter, écoute ce qu’ils subissent dans leur tombe avant de subir l’Enfer pour l’Éternité. Tu les aimais dans ce qu’ils faisaient ? Ils insultaient Dieu et ça ne te touchais pas ? On va faire comme eux, bien intégrés, avec un sapin à gauche et je ne sais quoi à droite, et les enfants qui ne comprennent pas, et toi, est-ce que tu comprends ?, Si tu comprenais, tu ne serais pas là en train d’imiter des gens qui insultent Dieu. »
[...]
Quelqu'un qui insulte ton père, quelqu'un qui dit qu'il a vu ton père en train de faire ce que Dieu a interdit avec une autre femme, si tu as un coeur tu vas le tuer.
Et prétendre que Dieu a un enfant. Et tu ne trouves pas mieux que de les imiter ? Très certainement, celui qui imite un peuple en fait partie. Les fêtes sont de deux dans l’Islam, il n’y en a pas une troisième.
A l’instar de ces égarés, certains ont pensé bien faire, puisque vous fêtez Noël, puisque c’est lors de la naissance et vous savez très bien pour ceux d’entre vous qui ont lu que la naissance de Noël ce n’était pas en hiver, que c’était pendant que les palmiers donnaient des dattes, ce n’était pas en hiver, mais plutôt au printemps, mais peu importe le problème n’est pas là, ils ont imité les mouchirik(non-musulman). »
[...]
« Très certainement, tu n’as pas à fêter Noël, tu n’as pas à imiter les gens qui ont pris la naissance de Issa (Jésus) comme jour de fête et de faire un jour de fête correspondant à ce que tu penses être la naissance de Issa. Voilà la Voie de l’égarement. »

 

LA SERVITUDE, LE PLUS HAUT DEGRÉ DE L’ADORATION prêche du 31/12/2010

« Les juifs ont dit que Ozayr est le fils de Dieu, les Chrétiens ont dit que le Messie est le fils de Dieu, certainement voilà le mensonge qu'ils ont proféré par la langue, ils ne font que dire ce qu’ont dit les ignorants et les négateurs avant eux, que Dieu les maudisse. Ils ont pris leurs rabbins et leurs prêtres comme Seigneur en dehors de Dieu, ainsi que Jésus Fils de Marie, puisse-t-il être béni, lui qui est bien entendu exempt et innocent de ce qu'on lui attribue. Il ne sied pas à Dieu d’avoir un enfant. »
[...]
« Vivant dans un pays qui ment sur Dieu, et qui mentira certainement à un autre que Dieu, dans un pays où la Croix est devenue malgré leur prétention de laïcité un symbole, dans un pays où les uns et les autres s’imitent sans rien comprendre, il faut rappeler la parole d’Allah, que Jésus n’est pas mort et n’est pas crucifié, mais Dieu l’a élevé, il est omnipotent, il a crée les Cieux, la Terre, il n’a besoin de rien, il a crée Jésus, une créature parmi d’autres. »
[...]
Que dire quand on vient nous dire que : « les Chrétiens disent que Jésus est Fils de Dieu alors ils rentreront au Paradis ? », on aurait aimé mourir avant d’entendre ça, les Savants sont unanimes, pour dire que celui qui pense, celui qui pense réellement, avec les preuves qui lui ont été montrées, avec la venue du Prophète, celui qui pense que Dieu a un Fils ou qu'il est le troisième de trois, celui qui pense cela et qui meurt dans cet état entre en Enfer. »

Pour l’imam Mamadou Daffé, les Musulmans doivent s’éloigner et rejeter tout ce qui n’est pas islamique, ils vivent dans un pays qui « ment sur Dieu », entourés de Juifs et de Chrétiens qui sont des êtres maudits, car ne croyant pas en Allah.
Les Chrétiens sont méprisables car ils professent des mensonges et insultent Dieu. Mamadou Daffé interdit de fêter Noël, car cette fête éloigne les Musulmans du chemin de la Vérité et les conduit vers l’Enfer. Il invite les Musulmans à ne « pas faire partie d’eux », se dissocier des menteurs, les Chrétiens et les Juifs.

Vous pouvez écouter tous les autres prêches de l’imam en ligne sur le site, et vous constaterez qu’il sont nombreux à être ainsi orientés dans l’intolérance envers les Juifs et les Chrétiens. Quel climat cela peut instaurer, au fil des semaines, au sein de la Communauté Musulmane venue écouter la Parole de la Religion de « Paix et Tolérance » ?
Quels enseignements seront dispensés aux enfants dans les classes coraniques de la future Grande Mosquée du Mirail ? Cela ira-t-il dans le sens du Respect des Valeurs de Fraternité entre les différentes Communautés ? Ou au contraire, cela peut-il favoriser un repli communautaire et rendre plus difficile l’intégration des populations Musulmanes de Toulouse ?
Voire conduire à des situations extrêmes d’isolement et de repli, de rejet de l’autre, comme l’endoctrinement de Mohamed Merah, le meurtrier de trois enfants Juifs, d’un rabbin et de trois soldats français, qui venait écouter régulièrement l’imam Mamadou Daffé dans cette Mosquée ?

-
- Jean-luc Moudenc, maire UMP de Toulouse 2004-2008 Mohamed Merah, fidèle Musulman de la Mosquée Basso-Cambo

« La situation vécue jusqu’à présent dans les quartiers de Toulouse était de nature à favoriser un islam des caves, un certain discours anti-français au profit d’un discours fondamentaliste. Il vaut mieux de vrais lieux de culte, entre les mains d’imams modérés et respectueux de notre pays. On vise l’intégration et la normalité. C’est un des moyens de lutter contre les dérives fondamentalistes qui affectent l’Islam. »
Jean-Luc Moudenc – maire UMP de Toulouse 2004-2008

 

islamineurope @

Retour à l'accueil