Premier couac du président du "peuple de gauche"

 
François Hollande, qui a fait campagne sur fond de normalité et de désir d'une République irréprochable, a-t-il commis son premier impair  ?


Ce dimanche, le président élu a en effet rejoint Paris depuis la Corrèze en jet privé Falcon 900 (Dassault) suivi par deux autres avions pour des accompagnateurs (apparatchiks et presse militante), pour un coût total de 30.000 € selon le camp de l'actuelle majorité présidentielle.
Un vol Brive-Paris ne dure pas plus d'une heure, sans compter l'immobilisation de l'appareil dans l'attente du décollage. Si l'on en croit les sites de location de jet privé, un Falcon 900 coûterait 7.300 euros de l'heure, sans les trois personnels de vol.
 
Soucieux de ne pas laisser l'affaire s'envenimer, le directeur de campagne du futur président, Pierre Moscovici, a précisé que cette dépense n'était pas incluse dans les frais officiels de course à la présidence.

Déjà des fonds secrets ? Malgré son souci affiché de transparence, Mosco a fait le cachotier en s'abstenant de chiffrer la dépense totale.
Le député René Dosière va être vite débordé dans son contrôle pointileux des comptes de l'Elysée: à 71 ans, il a dépassé l'âge de la retraite socialiste de 11 années... Et puis, son zèle n'aura plus la même saveur face à un président issu de ses rangs.
Bien qu' "indépendante", la presse partisane vole à son secours
Selon Anne Sinclair-épouse D.Strauss-Kahn au Huffington Post, c'est le PS qui réglera la facture des trois locations.
Ca change tout en termes de "république exemplaire" et en matière de coût, mais aussi de CO2.
" En termes de chiffres, cet avion ce n'est rien », explique le trésorier du PS, Régis Juanico, dans l'Huffington Post

La location inclut-elle les personnels des trois avions ?
Des bénévoles du PS, à "coût" sûr...
Cécile Duflot ne s'indigne d'ailleurs plus de rien: elle fait la carpette pour obtenir une retraite de ministre !

Quoi qu'il en soit, l'image lui collera logiquement à la peau, alors qu'à droite, puisque la presse engagée manque à ses devoirs d'information, on ne manque pas de rappeler qu'un certain François Mitterrand avait sa table réservée au Fouquet's (déjeuner aujourd'hui à 65€ pour les membres) et que les socialistes d'aujourd'hui ne mangent pas non plus dans des cantines halal...
Le lieu de rendez-vous de élus socialistes est situé à la Maison de l'Amérique latine, où Sauvons les riches n'a encore fait aucune descente...
François Hollande a quant à lui ses habitudes dans une bonbonnière de luxe, Le Laurent, où il ne risque pas de croiser des militants des Restos du Coeur...
 
 
 
 
 
http://pasidupes.blogspot.fr/
Comment imaginer qu'un tel panier percé puisse réduire la dette publique ?


 
Retour à l'accueil