Point de bascule a des résultats !

«Le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault, a écrit au Journal de Québec que si son entreprise avait le moindre doute que les montants versés pour la certification halal servent l’islam radical, elle renoncerait à cette certification. Éric Duhaime lui rappelle que les liens entre la certification halal et le terrorisme sont établis à partir de documents gouvernementaux. En conséquence, il demande à M. Vigneault de passer de la parole aux actes.»

Les informations tirées de documents gouvernementaux établissant la route suivie par l'argent versé par les abattoirs en contrepartie de la certification halal ont été publiées par Point de bascule dans ce billet.

L'entreprise Olymel va-t-elle renoncer à la certification halal de son abattoir de poulets ? A suivre...

D'ici là, le mot d'ordre :

Boycott-olymel

Retour à l'accueil