En France, nous avons lutté et combattu les dogmes religieux et la religion dans l'état. Mais la laïcité est encore peu comprise et peu répandue.

La grande menace qui pèse sur le monde

Nos hommes et femmes politiques occidentaux sont des larves molles, tremblantes et écoeurantes de lâcheté d'une façon générale dans leurs attitudes politiques, mais plus particulièrement face à l'immense problème qui se pose aujourd'hui à l'occident : l'islam.

La peur de nos dirigeants politiques, mais aussi celle des medias, des journalistes, des intellectuels, des philosophes, des dirigeants religieux, des sociologues et des responsables d'associations de droits de l'homme trouve sa source dans un concept très simple : il est physiquement dangereux de critiquer l'islam ou de tenter d'en entraver l'avancée et la diffusion. Sans parler de l'intérêt personnel et vilement électoraliste que certains trouvent à ménager des populations qui ne leur vouent, par ailleurs, qu'un profond mépris.
Tous ces gens ressentent le danger personnel de s'opposer à l'avancée de l'islam, mais ils n'en savent pas assez pour se faire une idée du véritable danger qui pèse sur le monde et sur l'humanité à une échéance qui est aujourd'hui évaluable à quelques années ou à quelques dizaines d'années.
On peut même dire qu'aujourd'hui le danger est bien implanté et que le seuil critique qui aurait permis une anticipation du danger et une mise en place de garde-fous est largement dépassé.
60 millions de musulmans en Europe occidentale et 1,3 milliards de musulmans dans le monde font aujourd'hui de cette organisation conquérante une arme fatale pour le monde libre, pour les autres religions, pour les droits de l'homme et pour le simple droit à la vie.

Il s'agit bien d'une organisation colossale, tentaculaire, aveugle et sans tête, sans pouvoir central, donc impossible à décapiter et à neutraliser.
L'islam se fait passer pour une religion, alors que ce n'est qu'une machine de conquête et de domination politique qui fait appel à tous les outils et à tous les instruments qui lui permettront de parvenir à ses fins. Tout lui est permis.
L'islam n'est pas une religion. En effet, pour l'occident libre, l'islam répond à la définition d'une vulgaire secte de par le simple fait qu'on peut y entrer librement mais qu'il est impossible d'en sortir librement, qu'elle impose ses idées par la violence, qu'elle interdit toute critique et qu'elle appuie son autorité sur le mensonge et sur la peur et non sur la libre croyance.

L'islam est une organisation dont le nom signifie " soumission " (ce qui est son credo) qui est régie par des lois absurdes vieilles de 1400 ans et qui sont immuables, en principe. L'islam est né au fin fond de la péninsule arabique qui n'était alors pas grand-chose et loin de toute civilisation. Son fondateur, un certain Mahomet, Muhammad, Mohamed ou peu importe était un homme analphabète, malhonnête, malsain, dangereux, assassin, voleur et manipulateur, violeur et pédophile (au terme de nos lois contemporaines). Il avait alors prétendu avoir fait des rêves dans lesquels un personnage du nom de Gabriel lui aurait dicté des lois et des règles à imposer à ses semblables afin d'asseoir son autorité et de les dominer politiquement. Le récit de ses rêves a été transmis par la voie orale et rédigé plusieurs siècles plus tard, sans doute avec d'innombrables altérations, erreurs et modifications volontaires adaptatives, sous le nom de " Coran " (qui signifie " la poésie " ou " la lecture par excellence ".)
La vie de cet homme n'a été qu'une longue succession d'atrocités, d'horreurs, de meurtres, d'exterminations de tous ceux qui n'étaient pas de son avis (tous les juifs, tous les chrétiens et tous ceux qui avaient d'autres croyances et pratiques religieuses). Plus tard, on a aussi récupéré les récits glorieux de tout ce que ce monstre sanguinaire avait pu faire et dire tout au long de sa vie et on en a fait une sorte de compilation qui porte le nom de " hadiths ".
Des monstres sanguinaires, il y en toujours eu et partout et il en existe encore. Mais ce n'est pas une excuse…

A partir du fameux Coran et des hadiths, des hommes que l'islam appelle pompeusement des exégètes, des juges, des philosophes, des religieux qui sont les seuls à supposer comprendre ces aberrations littéraires ont extrait le substantifique esprit et message du soi-disant prophète (qui n'en est pas un puisqu'il n'a jamais rien annoncé) et l'ont attribué à une intervention de la volonté divine.
A partir de là, ces hommes ont conçu une " loi de Dieu " (qui n'est vraiment rien d'autre qu'une loi des hommes) et l'ont imposée aux peuples musulmans sous le nom de " Shari'a " ou chari'a ou charia, etc…
Aujourd'hui, il existe dans l'islam des hommes instruits de tous les méandres et de toutes les ficelles de cette pseudo religion qui se disent " savants ". Mais ces savants n'en sont pas au terme de la définition que la culture occidentale peut donner à ce mot qui implique une totale liberté de pensée, de critique et de conception du monde et de l'univers. En effet, l'islam est sans doute le plus obscurantiste et le plus superstitieux des concepts, qui ne laisse aucune place ni aucune liberté à la moindre dérive ni extrapolation intellectuelle par rapport à la loi écrite.

En résumé, l'islam s'affirme donc être une religion créée il y a 1400 ans par un " prophète " du nom de Mahomet qui aurait reçu dans ses rêves un message d'origine divine délivré par un personnage du nom de Gabriel, dans le but de créer une religion du nom de " Islam " (soumission) reposant sur un livre du nom de Coran rapportant le récit de tous ces rêves, avec pour mission de diffuser cette religion dans le monde entier afin que l'islam domine le monde par la loi divine (Shari'a), en exterminant tous les opposants à son avancée et tous ceux qui le rejettent et ne veulent pas s'y soumettre. Le but final n'étant pas clairement explicité, si toutefois il en existe un.

Pour finir, car cette histoire est tellement bêtement humaine, tellement triste, tellement basique, tellement peu intéressante, il reste à préciser quels sont les composantes essentielles de la Shari'a, aujourd'hui dans le monde, qui sont ou doivent être appliquées pour que règne la " loi de Dieu ".

La Shari'a, extraite du Coran et des Hadiths est un ensemble de règles et de lois destinées à soumettre (écraser) les hommes et les femmes et à leur retirer tout ce qui peut faire d'eux des humains, afin que le pouvoir religieux, politique, économique, social et militaire islamique puisse les diriger docilement et sans risques de rébellion et en faire ce qu'ils veulent. Le conditionnement des petits enfants dès l'âge de 3 ou 4 ans et pendant plusieurs années, sous la vigilance et les châtiments corporels d'un religieux implacable, à l'école coranique, n'est rien d'autre qu'un lavage de cerveau destiné à leur retirer toute humanité, toute liberté de pensée, tous sens critique, toute aptitude à comprendre et à voir le monde et à jouer un rôle dans la société humaine.
Le conditionnement est irréversible et les dégâts ainsi commis sur les cerveaux de ces enfants et de ces jeunes hommes ont des conséquences dramatiques correspondants, dans le cadre de nos connaissances médicales occidentales, à de graves psychoses, névroses, paranoïas et schizophrénies, entraînant, on le sait aujourd'hui, des comportements extrêmes de violence, de haine, de folie destructrice, de barbarie et de suicides.

Quels sont ces principes de la Shari'a, ces lois et ces contraintes ?

Aspect religieux, le musulman doit pratiquer les Cinq piliers de l'islam :

- La foi en un Dieu unique dont Muhammad et le dernier prophète et son livre le Coran.
- La prière quotidienne, cinq fois par jour.
- L'obligation du jeûne annuel ou Ramadan, pendant un mois.
- L'obligation de l'aumône légale à payer à l'Imam.
- Le pèlerinage à la Mecque (pour ceux qui en ont les moyens).

Au delà de ces prescriptions purement religieuses, il en existe une infinité d'autres qui sont de nature familiale, sociale, politique ou militaire.
La loi islamique recouvre la totalité des domaines de la vie d'un être humain musulman (soumis). Elle ne laisse aucun vide, aucune place au doute ou à l'incertitude. La domination est totale. Si un cas particulier se présente, un juge est habilité à en connaître et à en décider par ordonnance.

Historiquement et parce que c'est dans le Coran, les Hadiths ou la Shari'a, la loi divine impose également des devoirs incontournables tels que le " Dji-hâd " (la guerre sainte contre toutes les autres religions et toutes les forces d'opposition à l'avancée de l'islam dans le monde. C'est un élément important qu'il faut connaître, car tout musulman isolé dans le monde sait qu'il doit respecter et se soumettre à la loi et faire son Dji-Hâd où qu'il soit et avec les moyens dont il dispose. Terrorisme, assassinats isolés, etc… " Jusqu'à ce que la religion (dans le monde) soit entièrement à Allah "

La loi, par ailleurs, précise les points qui suivent (notez que les prescriptions ne sont pas les mêmes en terre d'islam et en terre non musulmane). Ce qui est hallal est permis et ce qui est haram est interdit. Les notions de permis/interdit et pur ou impur sont très présentes. Le sexe et les femmes sont la hantise des législateurs.

- La religion est obligatoire et elle est obligatoirement l'islam. Le musulman est un être supérieur à n'importe quel représentant de n'importe quelle autre religion. Le musulman est toujours prioritaire et favorisé.

- L'islam ne permet pas aux chrétiens, juifs, polythéistes et athées de vivre librement selon leur croyance (ou leur absence de croyance) et leur impose de devoir choisir entre la conversion, la mort ou une citoyenneté de seconde zone (la dhimma ou la dhimmitude, dans laquelle ils sont des sous-hommes privés de tous droits). En terre d'islam, le dhimmi est un sous-homme qui peut être utilisé comme esclave par n'importe quel musulman, lequel musulman a le droit de lui voler légalement tout ce qui lui appartient et de le tuer tout aussi légalement si bon lui semble.

- L'islam interdit à un/une musulman de se marier avec un/une non musulman.

- L'islam exhorte ses fidèles à exterminer les Juifs où qu'ils soient, au jour du jugement dernier et avant de préférence.

- L'islam condamne à mort les homosexuels et apostats (le crime d'apostasie, le fait de quitter la religion).

- L'islam définit la femme comme une créature inférieure, à la limite de l'humanité, ne valant que la moitié d'un homme et soumise à l'autorité de ce dernier par la volonté de Dieu.

- L'islam permet à l'époux de frapper son épouse dans le cadre de nombreuses règles établies.

- L'islam légitime la décapitation sur la place publique par un simple musulman, la lapidation, l'amputation, la flagellation, l'énucléation, la torture et toutes les mutilations possibles.

- L'islam exhorte le musulman à l'hypocrisie et au mensonge avec les infidèles, à l'humilité en situation minoritaire et en pratiquant le prosélytisme et la propagande en situation de nombre ou de force.

- L'islam exhorte le musulman à conquérir toujours plus de droits pour les musulmans en terre non musulmane et à défendre ses droits au nom de Dieu tout en contestant et en réduisant les droits des non musulmans.

- L'islam interdit toute critique de l'islam, de Allah, du prophète, du Coran et de la loi divine (amputation ou peine de mort).

- L'islam légitime la violence en toute circonstance, l'abattage hallal des animaux dans les pires souffrances et dans l'ensemble toutes les formes de barbarie.

- L'islam interdit le rire, le chant, la musique, le jeu, l'alcool, la drogue, de manger du porc, la nudité ou une nudité partielle.

- L'islam interdit à la femme de nombreuses choses qui sont permises aux hommes (sortir seule de sa maison, conduire une voiture, avoir quelque activité sociale que ce soit en présence des hommes). La femme n'est guère autre chose qu'un objet sexuel et une esclave au service de son mari, mais aussi de son père et de ses frères.

- L'islam impose à la femme d'être voilée d'un foulard sur la tête dont les pans cachent aussi ses épaules. La burka, le niqab et le voile intégral ne sont pas imposés dans le cadre des prescriptions normales de la Shari'a.

- L'islam autorise le terrorisme contre tous les représentants des autres religions et des nations non encore soumises à la loi divine.

- L'islam a pour politique de s'implanter progressivement dans les pays non musulmans dans le but d'y accroître rapidement sa population afin de réclamer des droits nouveaux exceptionnels et de faire pression sur les gouvernements pour leur permettre d'accéder à des postes et des fonctions sensibles dans les institutions et dans le gouvernement. La suite, on la connaît, une prise progressive du pouvoir politique jusqu'à atteindre le but final : imposer la Shari'a à tout le pays.

Pour info, une liste non exhaustive des interdictions :
Il est interdit de manger dans la journée pendant le ramadan, d'avaler sa salive, de manger de la main gauche (elle sert à essuyer l'anus après avoir déféqué - la loi précise tous les gestes quotidiens), de se raser pendant le pèlerinage, la littérature, la poésie, se marier avec un(e) mécréant(te), prendre un(e) ami(e) parmi les infidèles et les incroyants, le polythéisme, l'usure, le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination, l'adultère, la fornication, l'homosexualité, toucher une personne étrangère sauf en cas de nécessité, à une femme d'avoir plusieurs maris, Les chants qui n'ont pas pour but de louer Allah, reproduire les traits du visage de Mohammed, la cigarette, le cinéma, porter un talisman, lire son horoscope, le maquillage, les tatouages, les dessins animés, klaxonner lors d'un mariage, mettre des photos dans sa chambre, le suicide, le téléphone portable, regarder la coupe du monde de football, porter tout nom exclusivement réservé à Allah, l'adoption, l'orgueil, la magnificence, la négation du destin décidé par Dieu, l'insubordination de la femme, les représentations figurées, les idoles, les sculptures, la rébellion sans justification, l'offense et la calomnie des musulmans, l'arrogance, aussi bien dans le port de riche vêtement que dans la démarche, le port , par l'homme, de vêtements en soie et de bijoux en or, la fuite pour un esclave, si le maître est juste, le doute de la toute puissance de Dieu sur le coeur des hommes, l'abandon de la prière en groupe pour prier seul, l'espionnage des autres musulmans et la révélation de leurs faiblesses, raconter la vie des autres, se considérer comme meilleur que les autres, chercher des fautes aux autres, médire, se moquer ou ridiculiser autrui, prendre du plaisir de ses paroles, recevoir de l'argent en échange d'une intervention ou à cause d'une dette, le port du pantalon pour les femmes.

En forme de conclusion, l'islam ne saurait en aucun cas être considéré par le monde libre comme une religion, mais tout au plus comme une secte malsaine et dangereuse pour ses adeptes qui sont aujourd'hui au nombre de 1,3 milliards sur la Terre et qui en sont les premières et malheureuses victimes. L'islam est aussi une organisation qui a pour but final la domination du monde par tous les moyens, allant de l'incitation pacifique et de la séduction hypocrite à l'usage des armes et à l'extermination systématique de tous les opposants, comme d'autres l'ont fait dans l'histoire de l'humanité.

L'enseignement islamique est un pur lavage de cerveau qui commence dès la petite enfance et dont les traces profondes sont indélébiles, sauf pour ceux qui ont eu la force et le courage de résister, même silencieusement à cet endoctrinement forcé.
La doctrine et le dogme musulman de la loi divine sont des outils d'aliénation totale des esprits, de désengagement de l'intelligence et de suppression pure et simple de tout sens critique, de toute liberté de pensée, d'opinion, de parole et d'expression publique. Les intellectuels, les opposants, les scientifiques doivent fuir ou sont assassinés. La seule critique de l'islam est un crime qui peut être puni de la peine de mort.
Nombreux sont, aujourd'hui, en occident, les intellectuels qui considèrent l'islam comme aussi dangereux, meurtrier et aliénant que le nazisme et son fondateur comme Hitler.

L'islam, faudra-t-il encore le répéter longtemps, est totalement incompatible avec l'histoire et la culture judéo-chrétienne des peuples d'Europe. La confrontation de nos peuples avec l'islam n'est pas un choc de religions mais un choc de cultures incompatibles qui ne pourront jamais coexister sur les mêmes territoires.
L'islam c'est la loi d'une entité métaphysique improbable créée et appliquée par des hommes à d'autres hommes. L'islam c'est 1400 ans de conquêtes sanglantes, de génocides, d'exterminations, d'occupations de territoires envahis et conquis dans le sang et cela sans aucune avancée de civilisation, ni humaine, ni sociale, ni intellectuelle.
Il n'y a pas de science dans l'islam, il n'y a pas d'art dans l'islam. Tout ce que possède l'islam a été volé et importé d'Asie. Le monde musulman n'a jamais rien inventé ni produit, et l'on admet juste qu'il a connu une sorte d'essor intellectuel entre le 7ème et le 14ème siècle, avec de vrais savants et de vrais intellectuels, comme Averroès, qui étaient, par définition, plus ou moins hérétiques et, considérés comme tels, ont été le plus souvent persécutés et assassinés. Aujourd'hui, le monde arabo musulman ne peut vivre et exister que par ce que produit le monde occidental civilisé et avancé technologiquement.

L'islam est incompatible avec la démocratie, les droites de l'homme, la laïcité (seule garante de la séparation de la religion et de l'état, de la liberté de culte et de tous les cultes sans jamais en imposer un seul), la liberté de pensée, de parole et d'expression sous n'importe quelle forme, la liberté de vivre selon son goût, son envie, ses choix.
La destruction du monde non musulman et l'extermination de tous les non musulmans et particulièrement du peuple juif et de la nation juive sont inscrits mille fois dans les écrits religieux de l'islam et ne laissent d'autre choix aux nations libres du monde que de se préparer à une longue période de luttes et de guerres contre les musulmans du monde entier dont les conquêtes sanglantes récentes, sur quelques décennies, d'états fragilisés d'Afrique et d'Asie du sud-est, et l'imposition à ces états de la loi islamique démontrent, s'il en est encore besoin, la détermination et la lente mais implacable progression de ce fléau, de ce cancer de l'humanité.

A notre époque, l'ignorance du problème, la lâcheté et la peur ont engendré chez nous une sorte de complaisance et d'indulgence mal venues par rapport aux débordements, excès et crimes des musulmans dans le monde et nombreux sont ceux (individus, associations, partis politiques ou idéologiques) qui adoptent une attitude particulièrement veule par rapport à ces faits.
Plus tard, ceux-là devront rendre des comptes aux nations et aux peuples d'occident pour leur trahison et leur collaboration avec des forces ennemies hostiles et conquérantes.

A terme, compte tenu de l'attitude des musulmans dans le monde contre les chrétiens, les juifs et tous les non musulmans (assassinats, massacres divers) et de par le projet incontournable des musulmans de conquérir nos territoires pour y imposer leur loi, nous exigerons et nous nous battrons pour que la religion musulmane soit déclarée illégale et interdite en France et en Europe en tant que menace et danger majeur pour la civilisation. L'intolérance doit être de mise contre une secte nusible dont l'intolérance n'est plus à démontrer.

Autrefois, lorsque les nations d'occident conquéraient et colonisaiant des terres lointaines pour en faire des territoires français d'outre-mer, nous arrivions avec une puissante force armée contre des peuplades sous-développées et sous-armées qui ne pouvaient opposer aucune résistance. Aujourd'hui, l'islam procède tout différemment. Ils nous envahissent petit à petit, sans que personne n'y fasse attention. Au début, ils font profil bas. Ensuite, ils exigent des choses et des droits. Plus tard, ils prennent le pouvoir. Nous en sommes actuellement à la phase d'exigence de choses et de droit et surtout de droits différents pour les musulmans par rapport aux Français de souche. certains musulmans sont déjà dans les structures institutionnelles et commencent à étendre leur influence et à recruter parmi les leurs. Le ver est dans le fruit. Il y a 3000 mosquées en France qui sont des lieux de "prière", mais qui sont aussi et surtout des lieux de réunion, de propagande et d'exaltation à la gloire de la grande Oumma (communauté musulmane) et à l'incitation à resserrer les rangs et à toujours demander plus, imposer plus et finalement nous dominer, nous écraser et nous gouverner sous la loi islamique. Vous ne le croyez pas? Et bien vous verrez...
Et ce n'est sûrement pas avec nos pauvres poignées en sous-effectifs de policiers et de CRS sous-entraînés, sous-armés et pleutres, dont les seuls actes de bravoure sont d'arrêter des vieilles dames qui traversent la rue en dehors des cloux, que nous aurons quelqu'un pour nous protéger et nous servir. Sûrement pas, face à des hordes de barbares ivres de haine et assoiffés de sang qui ont déjà verrouillé de nombreux quartiers et cités des banlieues de nos grandes villes (où plus aucun policier n'est autorisé à pénétrer), puissamment armés et entraînés, animés par les discours haineux des religieux islamiques qui les dirigent et qui dirigent leurs économies parallèles de trafics de drogues et d'armes.

En écrivant ces lignes, comme toujours, nous nous mettons automatiquement sous le coup de fatwas de mort et nous risquons nos vies tous les jours pour vous informer et nous recevons des insultes et des menaces de mort.

- Pour trouver des témoignages à tout ce qui est dit ici, nous vous invitons à visiter cette page très bien construite qui comporte elle-même de très nombreux liens : http://critidogme.free.fr/lettrouv.htm

- Blog d'information, de veille, d'observation, d'union et d'action sur l'islam et ses dangers: http://www.bivouac-id.com

- Encore une belle preuve de paix, d'amour et de tolérance...
http://www.youtube.com/watch?v=2wdUp3f-ISQ&feature=player_embedded

Mais nous vous invitons aussi à faire l'effort personnel de vous inscrire dans quelques forums interreligieux dans lesquels des personnes de touts pays et de toutes religions ont des échanges sur ce sujet, et notamment sur l'islam. C'est le seul moyen de se faire une idée plus précise sur la question.
Quelques forums :
http://www.islamajesus.com/forum.htm
http://www.forum-religions.org
http://www.islamla.com
http://www.forum-religions.com
http://www.prophetie-biblique.com/forum-religion
http://forumreligions.xooit.com/index.php
http://www.forumreligion.com

"Coiffant les aspirations les plus viles, flattant les pulsions les plus archaïques, encourageant la paresse intellectuelle, l'intolérance, l' hypocrisie, la violence, prêchant un virilisme pathologique, justifiant les pires ignominies antiféministes, l'islam n'est ni une sagesse ni une civilisation (mode de vie), c'est un fléau."
Gérard Zwang, médecin et écrivain.

"La Sentinelle" (collectif de prévention contre les dangers des sectes)

Retour à l'accueil