En octobre, le nouveau numéro un d'Al-Qaïda, Ayman... (Photo: AFP)

Photo: AFP

 

En octobre, le nouveau numéro un d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé les Libyens à adopter la charia comme base du régime.

L'un des principaux principaux idéologues d'Al-Qaïda, Abou Yahya al-Libi, a estimé lundi que seul «le drapeau de l'islam» devrait flotter en Libye et appelé les ex-rebelles qui ont renversé le régime de Mouammar Kadhafi à ne pas rendre leurs armes aux nouvelles autorités.

 

Dans un enregistrement effectué par Al-Sahab, le groupe médiatique d'Al-Qaïda, et mis en ligne sur plusieurs sites islamistes, Abou Yahya al-Libi a indiqué à l'adresse des nouvelles autorités que «le chemin est encore long et que les fruits de la jeune révolution n'ont pas encore été récoltés».

«Vous êtes aujourd'hui à la croisée des chemins qui nécessite une décision ferme; soit vous choisissez un régime laïque qui fera plaisir (...à l'Occident) soit vous (...) instaurez un régime islamique», a-t-il dit.

«Pour répondre aux sacrifices consentis par les familles des morts et des blessés (du conflit) et des musulmans en général, seul le drapeau libyen doit flotter en Libye», a ajouté ce quadragénaire originaire de Libye.

 

Il a aussi appelé les combattants à «ne pas remettre leurs armes» aux nouvelles autorités.

Le responsable d'Al-Qaïda a par ailleurs mis en garde contre les «convoitises» de l'Occident qui cherchent selon lui à s'emparer des richesses pétrolières de Libye, appelant les Libyens «à leur faire face avec courage et fermeté».

Abou Yahya al-Libi, considéré comme l'un des principaux théoriciens d'Al-Qaïda, est apparu à plusieurs reprises ces dernières années dans des messages vidéos d'Al-Qaïda. En mars, il avait exhorté les rebelles libyens à poursuivre leur offensive contre le régime Kadhafi.

Les États-Unis ont annoncé en septembre des sanctions financières contre Abou Yahya al-Libi qui se cacherait selon eux au Pakistan.

En octobre, le nouveau numéro un d'Al-Qaïda, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, a appelé les Libyens à adopter la loi coranique, la charia, comme base du régime.

 

 

 

 

Sources: Agence France-PresseNicosie / http://www.cyberpresse.ca/international

Retour à l'accueil