Omar Djellil, ancien membre de SOS Racisme et du Parti Socialiste (PS) pendant 10ans, explique comment des instructions émises par le bureau national de l'association demandent à leurs membres d'étouffer  les affaires dont les victimes sont blanches.
les affaires dont les victimes sont blanches.
Retour à l'accueil