Introduction

  


Pakistan Cyber
​​Force (PCF), un groupe pakistanais nationaliste actif sur les réseaux sociaux, utilise sa page Facebook pour promouvoir l´antisémitisme et la haine d´Israël, des Etats-Unis et de l´Inde. [1]   Dans de nombreuses publications, le PCF appelle l´Amérique « les États-Unis du sionisme », ou USZ (United States of Zionism), et défendent un point de vue djihadiste.


La page Facebook du PCF a d´abord été ouverte en septembre 2009, puis retirée du réseau, probablement pour avoir prôné la haine des Juifs et des États-Unis. Une fois réactivée, le 9 novembre 2012, les commentaires anciens ont été remis en ligne. Un post du 9 novembre dit : « Ils peuvent bloquer nos pages, mais ils ne pourront jamais nous arrêter.
Nasr MinaAllah Wa Fathun Qareeb [Demandez l´aide d´Allah et la victoire est à portée de main] ! » A ce jour, la page affiche plus de 11 000 likes ; le groupe affirme avoir atteint le chiffre de 36 000 avant sa fermeture.

Dans un long article mis en ligne sur Blogspot, dont le lien paraît sur Facebook (également en date du 9 novembre), le PCF accuse les « sionistes » de leur suppression de Facebook, titrant : « Pakistan Cyber ​​Groupe à nouveau censuré par les sionistes ». Le blog ajoute : « Ce n´est pas la première fois que Pakistan Cyber ​​Force est censuré : auparavant, quelques-uns de nos articles ont été supprimés par Google... ». [2]   


Le 4 avril 2011, un article paru dans The Express Tribune, grand journal pakistanais, soulignait la participation du PCF à des activités de « cyber » combat.
[3]  

 

Comme la plupart des groupes d´extrême droite au Pakistan, le PCF accuse les Etats-Unis, Israël et l´Inde de tous les problèmes majeurs du Pakistan, et justifie l’assassinat des Juifs par Hitler. Un message du 15 novembre déclare : « De la façon dont les sionistes ont occupé la Palestine et perpètrent le génocide des musulmans par des moyens terroristes, on peut comprendre en les observant pourquoi Hitler les a fait tuer. Le monde n´aurait pas connu ce jour si Hitler n´avait pas épargné les sionistes. »


Sur sa page Facebook, le PCF s´appuie également sur les déclarations anti-américaines et anti-israéliennes du président iranien Mahmoud Ahmadinejad pour promouvoir sa campagne antisémite.


L´organisation ne fait aucune distinction entre les Juifs, le sionisme, Israël, les Etats-Unis ou l´Inde, qu’elle considère comme une menace pour le Pakistan et pour la cause des forces islamistes. En ce qui la concerne, même les troupes américaines qui combattent les Talibans en Afghanistan sont des sionistes.


Sur Facebook, le PCF cite l’auteur pakistanais Qudratullah Shahab : « Si une fatwa est émise pour le djihad... les forces armées pakistanaises et la population marcheront vers Israël... en quête de djihad »
 
  

  

On November 25, 2012

Le 25 novembre 2012, le PCF a publié sur Facebook une page de Shahab Nama, autobiographie de l’écrivain pakistanais Qudratullah Shahab, commentant : « Chaque sioniste en Orient et en Occident, et au Pakistan, est déterminé à attaquer et affaiblir l’armée pakistanaise ». Selon la publication, certains ressortissants pakistanais travaillent contre les intérêts nationaux pakistanais, et sont par conséquent sionistes. Shahab Qudratullah, un fonctionnaire, a encore écrit que les Pakistanais n’hésiteraient pas à marcher vers Israël si une fatwa pour le djihad contre Israël était émise.


Shahab Qudratullah aurait prévenu : « La loyauté réelle et fondamentale de l´Amérique va à Israël et chacun sait également que si à un quelconque moment, une fatwa pour le djihad était émise au nom de l´islam, les forces armées pakistanaises et la population, mains nues, marcheraient vers Israël, sans attendre l´ordre de personne, en quête de djihad ».


Dans de nombreuses publications sur sa page Facebook, le PCF donne une image extrêmement négative des États-Unis, de l´Inde et d’Israël. Il dépeint également le sionisme comme une menace pour la cause de l´islam et le Pakistan.


Le 24 novembre, il a publié une photo d’une personne portant un tee-shirt o
ù l´on peut lire : « Le monde a mis fin au nazisme, le monde a mis fin à l´apartheid, le monde doit arrêter le sionisme ». Dans la plupart de ses messages, il orthographie Israël « Isra-hell » (Isra-enfer).

Le 28 décembre, une autre publication définissait Israël comme suit : « Is-ra-ël : Etat sauvage créé par un nettoyage ethnique, spécialisé dans le terrorisme d´Etat et les crimes contre l’humanité, parrainé par les Etats-Unis ». Le message poursuit en citant l’intellectuel de gauche américain Noam Chomsky et le président américain John F. Kennedy pour soutenir son argumentation contre l´existence d´Israël.


  


 

Dans un message du 25 novembre, le PCF accuse Israël de génocide contre les Palestiniens, citant le cheikh Khalid Yassine, directeur exécutif de l´Institut d’enseignement islamique : « N´oubliez jamais ! Les Palestiniens n´ont ni armée, ni marine, [ni] aucune force aérienne. Israël ne permet même pas à la Palestine d’obtenir de l´aide étrangère (médicaments/vêtements, etc.) En revanche, l´Amérique a fourni à Israël des armes de destruction massive... Israël a déjà utilisé ses armes chimiques contre les Palestiniens. Ce n´est pas une guerre, c’est un génocide ». Le message appelle qualifie également les Etats-Unis de plus grand terroriste.


Un message du 21 décembre montre deux photos du président américain Barack Obama, sous-titrées comme suit : « Le descendant de l’Antéchrist règne sur l’Amérique aujourd´hui. » La première photo porte la légende « Nous ne négocions pas avec les terroristes », et la seconde : « Parce que nous sommes des terroristes. »


Un autre message présente une photo du président Obama avec une marque antisémite sur le visage.


Fervent du renouveau islamique, le PCF voit le démantèlement de l´Amérique comme essentiel pour la progression de l´islam. Un message du 15 novembre présente un collage d´images montrant une carte des États-Unis, un drapeau américain déchiré, un soldat américain à un carrefour, un feu et une jeep renversée, détruite, avec le logo islamique de Zarbul Hadeed (« Coup de fer »), des épées et le Coran. Une légende en ourdou dit : « Celui qui rêve de briser le Pakistan [l’Amérique] - 20 États américains commencent à demander la sécession ». Puis : « Nous avons gagné la guerre hier, la guerre se poursuit aujourd´hui aussi, nous avons battu la Russie hier, et maintenant c´est au tour des Etats-Unis ».

 

Avec la photo, le PCF a également posté via Twitter : « Avant, c’était l’URSS, aujourd’hui, ce sera les Etats-Unis du sionisme. #RiseOfIslam #FallOfZionism. »


Dans un message du PCF sur Facebook, la  campagne de vaccination anti-polio au Pakistan qualifiée de projet sioniste : « Nous avons révélé le programme sioniste de vaccination de masse et d´injection délibérée de maladies mortelles »

Alors que le PCF considère que les Talibans afghans oeuvrent pour la défense du Pakistan en lançant des attaques contre les forces américaines et onusiennes en Afghanistan, il voit les militants du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), qui luttent contre l´armée pakistanaise, comme des antinationaux et ne reconnaît pas leur djihad. Le 9 décembre, le groupe a affiché sur sa page Facebook une photo d´un tank américain attaqué par les Talibans afghans, avec le commentaire : « Le tank américain a été incendié par les moudjahidines afghans, les six soldats sionistes ont été tués, et les autres ont pris la fuite. »


Un autre message du 15 novembre montrait la photo d’une route fissurée, portant la légende : « La fissure résultant d´une attaque de moudjahidine afghans ... de l´autre côté ce sont les chiens de la TTP [les Talibans pakistanais] à qui il ne reste plus de temps après la destruction de mosquées et d´écoles et le meurtre d’enfants. » Et d’ajouter que les TTP sont « des terroristes soutenus par l’USZ/l’Inde. »


Un message du 22 novembre appelait les militants talibans afghans les « vrais moudjahidines » et accusait les militants du TTP de travailler comme agents de la CIA et de RAW, l´agence de renseignements indienne.


Un message du 25 novembre citait un quotidien ourdou indiquant que cinq enfants pakistanais avaient succombé à la vaccination, afin d´appuyer l´avertissement lancé aux Pakistanais concernant un projet sioniste de programme de vaccination anti-polio. Le message disait : « Pakistan Cyber
​​Force a été raillé et ridiculisé quand nous avons exposé l´ordre du jour eugénique sioniste de vaccination de masse et d´injection délibérée de maladies mortelles aux plus innocents - les bébés nouveau-nés. Maintenant, même les pires critiques ont été réduites au silence ! »


Exhortant les Pakistanais à boycotter les produits de différentes sociétés, le groupe prétend que celles-ci sont détenues par des Juifs, ou soutenues par Israël, et que l´argent qui leur est versé par les musulmans est utilisé pour fabriquer des bombes et les diriger contre les musulmans. Dans un message du 19 novembre, il appelait au boycott des chips Lays, « un autre produit soutenu par les sionistes. »

 

Un message présente une publicité pour Coca-Cola dont la légende a été modifiée, critiquant la famille que l´on y voit en train de siroter un Coca : « Nous sommes très heureux aujourd´hui parce que nous avons soutenu Israël dans ses tentatives de martyre de Palestiniens en achetant du Coca-Cola. »


Le PCF accuse les chaînes de télévision pakistanaises de promouvoir le prétendu ordre du jour sioniste au Pakistan. Dans plusieurs messages, il appelle la chaîne pakistanaise immensément populaire GEO TV le « canal sioniste », la qualifiant de « TV juive ». Il accuse les chaînes de télévision pakistanaises de promouvoir l´impudeur et la nudité, de renforcer les influences occidentales au sein de la société pakistanaise.


Dans un message du 17 novembre, il exhorte les Pakistanais à « briser la chaîne de l´esclavage des médias sionistes » au Pakistan. Dans l’un de ses messages en ourdou, il affirme en référence aux médias électroniques et à la presse du pays : « Nous sommes les mules des Juifs... nous allons montrer des danses nues et de la musique... parce que nous sommes de la race de Satan ; notre mission est de détruire le Pakistan et l´armée pakistanaise, cette tâche nous a été confiée par notre père l’Antéchrist [les États-Unis] ».


Traitant les principales personnalités pakistanaises, comme l’ancien ambassadeur aux Etats-Unis Hussain Haqqani, l’ancien parlementaire Farahnaz Ispahani, et les grands journalistes pakistanais Hamid Mir d’agents sionistes, il les accuse de promouvoir l´ordre du jour occidental au Pakistan.


Dans de nombreux messages, il dépeint l´Inde comme un allié des forces sionistes, publiant des photos accusant les forces de sécurité indiennes de massacrer les musulmans au Cachemire. Suite aux affrontements à la frontière du Cachemire en janvier 2013, il a publié des messages de l’analyste de droite pakistanais Zaid Hamid, qui prône le narratif de Ghazwa-e-Hind (Bataille de l´Inde), supposément un rêve du Prophète Mahomet prophétisant que les armées musulmanes émergeront d’Inde pour rencontrer les forces de Jésus dans l´Israël d´aujourd´hui afin d’établir la domination islamique mondiale.

 

Dans un message du 16 janvier, Hamid affirme : « Nation pakistanaise – réveille-toi. Les Hindous sionistes envisagent une guerre pour quand nous serons faibles chez nous... Laissez venir les sionistes hindous. Nous attendons Ghazwa-e-Hind depuis des siècles... »

 


Photos anti-Israël, anti-américaines et anti-indiennes sur la page Facebook

 


D’en haut à gauche dans le sens des aiguilles d’une montre : Israël massacre le Christ palestinien, le président Obama l’Israélien, le vampire juif suce le sang des enfants palestiniens.

Le PCF appelle à boycotter les entreprises occidentales qui « soutiennent l’Israël de l’apartheid » - McDonalds, Coca Cola, Nestlé, Starbucks, L´Oréal, etc.

 

On PCF Facebook Page





Un membre pakistanais de la Force Jinnah, au nom du fondateur du Pakistan M. A. Jinnah, marche sur le drapeau indien.


A Pakistani member of the Jinnah Force, named for Pakistan's founder M. A. Jinnah, steps on Indian flag.


Cette publication stipule que les chips Lays contiennent du porc, aliment interdit aux musulmans.

 


This post states that Lays potato chips contain pork, which is forbidden to Muslims; pigs are considered unclean.
Cette publication loue les terroristes d’Al-Qaïda en Algérie qui réclament la libération du Dr Aafia Siddiqi, emprisonné aux États-Unis pour avoir tenté de tuer des militaires américains en Afghanistan, en échange de prisonniers occidentaux.

 


This post lauds Al-Qaeda terrorists in Algeria for demanding the release of Dr. Aafia Siddiqi, imprisoned in the U.S. for attempting to kill U.S. military personnel in Afghanistan, in exchange for Western prisoners.


La destruction des États-Unis. Le texte, en ourdou, dit : « Celui qui rêve de briser le Pakistan [l’Amérique] - 20 États américains commencent à demander la sécession ».

 


The destruction of the U.S.. The text, in Urdu, notes: "The dreamer of breaking up Pakistan [i.e. America] – 20 American states begin demand for secession."


The Amn Ki Asha peace initiative launched jointly by Pakistani and Indian media, as a betrayal of Pakistan.

South Asia Studies Project (www.memri.org / SASP)
* Dr. Mirza A. B. Baig is a Senior Analyst at MEMRI's South Asia Studies Project (www.memri.org/sasp)

Notes :

[1] Facebook.com/PakistanCyberForceOfficial, consulté le 12 janvier 2013.


L´initiative de paix Amn Ki Asha lancée conjointement par les médias pakistanais et indiens, vue comme une trahison du Pakistan.

Par : Dr Mirza Baig A. B. *

 

* Dr Mirza Baig AB est analyste principale du

 

[2] http://pakistancyberforce.blogspot.com/2012/11/pakistan-cyber-force-censored-again-by.html, consulté le 23 janvier 2013.

[3] http://tribune.com.pk/story/140377/propaganda-online-welcome-to-the-war-on-comments/, le 4 avril 2011.

http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/51/6978.htm

 

 

 



Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

 

Retour à l'accueil