Le Conseil national syrien (CNS), qui regroupe une bonne partie de l'opposition, et l'Armée syrienne libre (ASL), formée de soldats déserteurs syriens, se sont engagés à coordonner leurs efforts lors d'une première rencontre qu'ils ont eu en Turquie, a indiqué jeudi un responsable du CNS à l'AFP.
Ce contact s'est déroulé lundi dans la province turque de Hatay (sud), frontalière avec la Syrie, et les deux parties ont convenu que "le devoir de l'Armée syrienne libre est de protéger le peuple et de ne pas attaquer" le régime syrien, a dit Khalid Hodja. "Nous sommes tombés d'accord pour que le Conseil et l'armée soient en coordination", a dit ce responsable, membre du comité des relations étrangères du CNS.

 

 

 

Le Monde

Retour à l'accueil