"Au matin du 26 décembre, les chrétiens d'une église de Tizi Ouzou en Kabylie, se préparaient pour célébrer leur premier culte de Noël dans leur nouveau bâtiment. Mais lorsqu'ils sont arrivés, 50 extrémistes musulmans les attendaient !

Après avoir menacé de mort le pasteur, un homme a crié : « Cette terre est une terre d'islam ! Allez prier ailleurs ! ». Les extrémistes n'ont laissé entrer personne dans le bâtiment pendant deux jours avant de finalement piller le peu de choses que l'église contenait.

En Algérie, les chrétiens d'origine musulmane sont souvent mal vus. Beaucoup n'acceptent pas qu'ils aient quitté l'islam. De plus, les médias diffusent depuis quelques années une image négative des chrétiens. De ce fait, la population voit l'Eglise comme une menace pour la culture algérienne.

En septembre 2006, le président algérien avait promulgué une loi régissant l'exercice des cultes autres que musulmans. Son application avait entraîné l'ordre de fermeture pour 26 églises évangéliques et l'arrestation d'une quinzaine de chrétiens. Face à la pression internationale, le régime avait fait marche arrière, mais cet événement pourrait bien marquer un nouveau tournant.

Youssef Ourahmane, un responsable de l'Eglise Algérienne, s'inquiète : « A ma connaissance, c'est la première fois que cela se produit. Il s'agit peut-être de la nouvelle tactique du gouvernement pour empêcher les chrétiens de se réunir. Au lieu d'utiliser la force, la police locale encourage les extrémistes musulmans à faire pression sur les églises.»

Mais les chrétiens ne perdent pas courage, sur les 26 églises ayant reçu un ordre de fermeture, 22 fonctionnent encore. Une dizaine de procès sont en cours, mais aucun chrétien d'origine musulmane n'est en prison".

http://www.newspress.fr/Communique_FR_223866_3526.aspx
Retour à l'accueil