Abdelmonôom Halima  un prédicateur radical, a atterri hier soir, dimanche 25 mars, à l’aéroport Tunis-Carthage, en provenance de Londres. Interdit de séjour sous Ben Ali, l’homme a été arrêté par la police des frontières dès son arrivée à Tunis.

L’arrivée de Abdelmonôom Halima, condamné à 15 ans de prison en Egypte et recherché dans plusieurs pays pour sa collaboration active avec les Talibans et la mouvance d’Al Qaïda, a provoqué une agitation à l’aéroport Tunis-Carthage, où des dizaines de salafistes sympathisants, présents pour l’accueillir, ont violemment manifesté leur réprobation quant à cette décision. Manifestations, parfois empruntes de menaces, qui ont duré plus de deux heures.

Finalement, les autorités tunisiennes autoriseront le prédicateur à sortir de l’aéroport, mettant fin à son interdiction de séjour. L’homme connu pour ses positions radicales et ses liens avec des extrémistes religieux, est à présent libre de ses mouvements en Tunisie.
 
 
Retour à l'accueil