Les lieux de culte non-musulmans sont pris pour cible, par des individus non encore identifiés. Ainsi, après les attaques perpétrées contre l’église orthodoxe de l’avenue Mohamed V (lire notre article à ce sujet), l'école russe située derrière l'église ainsi que le cimetière chrétien de Montplaisir à Tunis, ont été vandalisés.
Ainsi, les murs de l’école ont été souillés avec de la matière fécale, il en est de même pour une fresque de Saint Sibérien située dans l’arrière-cour de l’église orthodoxe alors que les croix du cimetière ont été détruites.

Yamina Thabet, la présidente de l'Association tunisienne de soutien des minorités (ATSM), a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue mercredi 4 avril 2012, au siège du Syndicat national des journalistes tunisiens, que le gouvernement est responsable de la protection des minorités en Tunisie, une protection impérative suite à ces agressions répétées. Elle a surtout déploré l'indifférence manifeste du gouvernement à l'égard du droit des minorités à la protection.

Selon le journal Le Maghreb, un salafiste a fait irruption dans l’église, début avril, pour remettre une lettre d’un parti islamiste qui se nomme "Hizb Allah" invitant l’archiprêtre à se convertir à l’Islam ou à enlever les croix de son église et payer «Al Jizia» à son parti, un tribut dont devaientt s’acquitter les non-musulmans au début de l’ère islamique.
Notons, également, que le procureur de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête, jeudi 5 avril 2012, dans le contexte de la plainte déposée par l’ATSM au sujet de l’affaire des appels à tuer les juifs, selon une déclaration de Mme Thabet, jeudi, à Mosaïque Fm

 

.http://www.businessnews.com.tn

Retour à l'accueil