Habib KhedherHabib Khedher, représentant d’Ennahdha à l’Assemblée Constituante et rapporteur général de la commission chargée de la rédaction de la Constitution, a indiqué sur le plateau de Mosaique Fm que son concurrent pour le poste de rapporteur, Fadhel Moussa, n’a manifesté sa volonté de consensus que peu de temps avant le vote précisant que son parti a déjà désigné son candidat à présenter pour le poste qu’il n’était pas possible de faire machine arrière.

Loin des noms et se souciant de la compétences, M. Khedher a indiqué que la compétence de Fadhel Moussa pour ce poste n’est pas pertinente et qu’il n’est pas le seul à être spécialisé en droit constitutionnel, citant par la même occasion l’exemple de Samir Taieb, député du PDM, qui l’est aussi, de même pour Mabrouk Hrizi.

Habib Khedher a indiqué également que le projet de la Constitution du Mouvement Ennahdha n’est pas encore finalisé sans nier pour autant que le texte de la Constitution circulant sur Internet ces derniers jours lui soit attribué ou non.

Par ailleurs, Habib Khedher a affirmé que l’article 10 du projet de la Constitution circulant sur Internet, attribué à Ennahdha selon plusieurs, qui stipule que “la Charia islamique est une source essentielle pour l’élaboration des lois”, pourra faire partie du projet de la Constitution finale qui sera proposé par Ennahdha.

Bien que cet article, relatif à la Charia, pourrait créer la polémique en Tunisie, notons que parmi les sources de législation dans plusieurs pays, nous trouvons la religion, les coutumes, la doctrine, etc. C’est donc un article qui ne devait créer de problèmes selon certains témoignages.

Assemblée Constituante

Assemblée Constituante

 
Retour à l'accueil