«La violence est légitime pour défendre la religion», dixit un représentant des salafistes jihadistes (vidéo)

 
 

Moez Ben Gharbia a accueilli, jeudi 15 mars 2012, dans son plateau hebdomadaire sur Attounissia TV, Hassan Ben Braïek responsable du bureau de prêche des pratiquants de la Chariâa («Ansar Al Chariâa»), appartenant au mouvement salafiste jihadiste.
Prenant la défense du mouvement salafiste jihadiste en Tunisie, M. Ben Braïek a déclaré : «la violence, refusée par certaines personnes, est légitime pour nous lorsqu’il s’agit de défendre la religion».
Le responsable du bureau de prêche des pratiquants de la Chariâa a précisé, par ailleurs, qu’il est pour le dialogue mais seulement lorsqu’il s’agit de discuter de l’explication des principes de la religion. «Si, par contre, il s’agit de discuter des principes fondamentaux de la religion avec des personnes qui ne partagent pas ma vision, je ne le veux pas», ajoute-t-il.

Le même responsable des Jihadistes n’a pas manqué cette occasion pour revenir sur le sujet des médias. Pour lui, les médias sont dirigés par des gauchistes laïcs qui ne font que dénigrer les salafistes tunisiens. Ils ignorent, selon lui, toutes les bonnes actions que les salafistes font. «Un simple coup de tête contre un professeur n’est rien, pourquoi les médias en font toute une histoire? Après tout, il faut voir les causes qui ont poussé ce garçon à agir de la sorte», ajoute-t-il.
M. Ben Braïek, qui affirme être contre la démocratie et les élections, a déclaré que son mouvement ne demandera pas de visa, mais qu’il est tout de même en train d’agir dans les quartiers et les cafés.
 
 
Retour à l'accueil