Des mouvements de soutien au Coran se sont multipliés, vendredi 23 mars 2012, après la prière de midi, à travers le pays.

Des marches, regroupant des dizaines ou des centaines de personnes selon les lieux, se sont déroulées dans différents endroits dont La Kasbah à Tunis,à Gabès et à Médenine, d’autres sources indiquent que des marches auraient également eu lieu à Menzel Bourguiba, à Hammamet, à Jemmal à Souassi, à Sousse, à Sidi Bouzid,etc.
A la Kasbah, les participants ont scandé des slogans comme «le peuple veut la justice de la chariaâ de Dieu», «le peuple est musulman et ne cédera pas», «laïc tu es lâche, on n’insulte pas le Coran», le tout ponctué par des «takbirs».



Deux faits importants sont à rappeler. En premier lieu, le ministère des Affaires religieuses avait décrété ce vendredi comme une «Journée nationale du Saint Coran».
En second lieu, un jeune homme avait été arrêté le weekend dernier à cause de son implication dans une affaire de profanation des mosquées et du Coran à Ben Guerdane (lire notre article à ce sujet), provoquant, par ses actes, l’indignation des Tunisiens.

 

 

 

 

I.N./http://www.businessnews.com.tn/

Retour à l'accueil