Mickey et Minnie quand les Frères musulmans et les salafistes auront pris le pouvoir en Égypte…

Un tribunal égyptien pour mineurs a condamné mercredi dernier le jeune Gamal Abdou Massoud, 17 ans, à trois ans de prison pour avoir posté sur sa page Facebook en décembre dernier des caricatures raillant, soi disant, la religion mahométane et son “prophète”, et pour avoir montré ces caricatures à d’autres jeunes, accusations niées par le jeune prévenu. On ne sait trop à quoi ressemblaient ces caricatures : peut-être à celles qui ont valu à Naguib Sawaris, copte et patron d’une entreprise de téléphonie portable égyptienne, d’être aussi inculpé, mais relaxé le 3 mars dernier (voir image). Une telle condamnation, la peine maximum prévue par le code pénal égyptien, est une violation de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies, ratifiée par l’Égypte… Elle est, en outre, parfaitement unilatérale puisque tous les jours en Égypte des musulmans insultent des chrétiens sans encourir les foudres de la “justice” à deux vitesses de l’Égypte.

 

Source : Compass Direct News et Daniel Hamiche/http://www.christianophobie.fr/

Retour à l'accueil