Un chroniqueur pakistanais sur l´Holocauste : « La race juive s’est presque éteinte... Mais Allah a dû les garder comme symbole] de tueurs de prophètes, d´ingratitude, d´humiliation et de malheur »

 

Le 28 janvier 2013, le quotidien en ourdou Roznama lslam publiait un article du chroniqueur pakistanais Dr Khakwani Sajid sur l´Holocauste. Le journal est distribué dans les villes de Karachi, Lahore, Peshawar, Rawalpindi, Multan et Muzaffarabad.

Voici quelques extraits de l´article, intitulé « Yehud Be-Behbud » (Juifs, ne prospérez pas): [1]


« La plus grande accusation du Coran contre les juifs est qu´ils sont des tueurs de prophètes... [y compris] le bienfaiteur de l´humanité, le Prophète Mahomet »

 

L´Holocauste est l´agrégat de la leçon d´apprentissage des incidents de la Seconde Guerre mondiale sur les juifs. Les juifs sont une nation sur laquelle personne dans le monde n´a une bonne opinion. Un dramaturge comme Shakespeare a notamment créé le personnage de Shylock, qui est un usurier et une tache sur le visage de l´humanité, le dépeignant comme juif.


Le plus grand reproche que le Saint Coran fait aux juifs est qu´ils sont des tueurs de prophètes, et c’est pourquoi ils ne se sont même pas retenus de vouloir tuer le bienfaiteur de l´humanité, le Prophète Mahomet (que la paix soit sur Lui).


Les juifs vivaient en paix sous le règne millénaire de musulmans, et à la fin de cette période, ils ont pris pour cibles les musulmans, avec leurs complots, et plongé un couteau dans les côtes des Palestiniens. Toutes les nations craignent leur mentalité cachée et veulent les maintenir à distance. C´est pourquoi les nations occidentales les repoussent vers les musulmans au lieu de les garder. Leur mentalité, leur histoire, leurs croyances et leur fin sont conformes à ce verset coranique : « [Allah dit :] Je leur ai infligé humiliation et misère ».


Le [mot] Holocauste est un amalgame de mots grecs, qui signifient « brûler totalement ». A cet égard, les juifs prétendent qu´environ six millions de Bani Israël [juifs] d’Europe ont été tués pendant la Seconde Guerre mondiale, et accusent les nazis allemands de génocide. Selon certains chercheurs, le terme « Holocauste » est utilisé pour tous ceux qui ont été tués avec préméditation pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le cadre d’un programme nazi, n’inclut pas seulement les juifs mais aussi les autres communautés, des chefs religieux, les prisonniers de guerre et d´autres adversaires politiques et militaires. Selon cette définition, le nombre de morts de l´Holocauste atteint jusqu´à dix millions de personnes. Laquelle de ces deux opinions est la plus crédible ? Sont-ce les juifs qui disent la vérité, ou les autres chercheurs ? Les juifs ont-ils inclus les autres personnes assassinées [dans leur calcul] afin de gagner la compassion du monde et de se poser en victimes ? Allah seul le sait.


« Selon les sionistes, des plans étaient fomentés des années avant la Seconde Guerre mondiale pour éliminer les juifs de la société civile
[mondiale] »

Selon les sionistes, des plans ont été fomentés des années avant la Seconde Guerre mondiale pour éliminer les Juifs de la société civile [mondiale]. Dans les années 1930, des lois ont été entérinées pour porter atteinte aux droits économiques, communautaires et juridiques des juifs, et ils ont été isolés de la communauté européenne allemande. Les objectifs de ces lois étaient de nettoyer l´Europe des non-Européens.


En 1933, un ensemble de lois a été approuvé, en vertu desquelles des localités importantes et des postes ont été vidés de leurs juifs. Par conséquent, les agriculteurs juifs ont été chassés des fermes juives, les avocats et les juges juifs jetés hors des tribunaux et brutalement battus. En 1935, Hitler a même privé les juifs de leurs autres droits civils dans un discours... Le terme que les nazis allemands utilisaient pour l´Holocauste était « la solution finale des juifs »....


Selon les historiens sionistes, toutes les institutions allemandes étaient impliquées dans ce vaste programme d´assassinat des juifs. Selon eux, les juifs ont été massacrés dans toutes les zones qui étaient sous le contrôle des Allemands nazis. Avant cela, les localités juives se multipliaient et prospéraient là-bas ; sept millions de juifs y vivaient dans des foyers heureux en 1939. Parmi eux, cinq millions ont été tués ; le nombre de juifs qui ont été tués en Pologne et en Russie est distinct.


Selon les déclarations juives, des Francs-maçons ont également été arrêtés et envoyés dans les camps de la mort. Hitler croyait fermement que les Francs-maçons faisaient aussi partie de la communauté juive, et par conséquent, ils ont été forcés de porter des robes rouges dans ces camps, et 100 000 à 200 000 d´entre eux ont été massacrés par les nazis dans les camps de la mort. Les Allemands nazis éliminaient les juifs des zones qu´ils avaient conquises, de sorte que lorsqu’ils ont envahi la Pologne, il ne leur était pas si facile de tuer les juifs polonais qui étaient très nombreux. Aussi, après mure réflexion, ils ont utilisé des gaz toxiques pour les tuer en moins de temps possible et à moindre coût.


Les camps d´extermination de l´Holocauste, six pour commencer, se sont chiffrés à plus de 15 000 dans tous les pays occupés, y compris la Pologne. Dans ces camps, les juifs ont contraints aux pires formes de labeur, et quand ils n’étaient plus utiles, ils étaient tués, tandis qu’un nombre incalculable de juifs mourraient au travail. Au début, ces camps étaient éloignés des villes, mais en raison des coûts élevés des transports vers ces camps, ils ont été transférés à proximité des localités juives.

Selon les affirmations juives, la situation était bien pire dans les zones conquises de Russie. Les juifs ont été jetés vivants au feu, et quand les ressources pour les tuer par balles ou les brûler vifs se sont réduites ou que [ces méthodes] ont été jugées coûteuses, des centaines de milliers de juifs ont été abandonnés dans les zones glacées, où ils ont succombé à des vents froids mortels.


En dépit de tout cela, seulement 15 % des Juifs russes ont été tués en 1941, et pour accélérer le processus, des gaz toxiques ont une fois de plus été utilisés à grande échelle. Il est évident que l´expérience n´était pas réalisable dans les zones civiles. C’est pourquoi des zones vastes ont été créées en dehors des villes, où le processus d´annihilation des Juifs s´est répété pendant des années.

« Aucune voix ne s’est élevée à cette époque et [aucune voix ne s´élève] aujourd´hui en faveur des juifs. La raison en est que la nation [des juifs] a fait des trous dans les ustensiles dont elle s´est servi »

Toutefois, un autre aspect de cette [persécution] est qu´aucune voix ne s’est élevée à cette époque et qu’[aucune voix ne s´élève] aujourd´hui non plus, en faveur des juifs de n´importe quel coin du monde. La raison en est que la nation [des juifs] a fait des trous dans les ustensiles dans lesquels elle a mangé ; ils ont essayé de mordre à toutes les nationalités, de faire chanter chaque groupe, de mettre l´humanité en danger pour l´argent. L´aspect douloureux et sombre de la Seconde Guerre mondiale est que la plus grande entreprise ayant parrainé les deux factions belligérantes de la guerre mondiale appartenait uniquement à des Juifs. Ne pouvaient-ils arrêter de la financer, au vu de l´oppression extrême et de la persécution de leurs proches et de leurs semblables ?


La race juive a failli disparaître de la surface du globe, mais Allah a dû garder ce symbole [les juifs] de tueurs de prophètes, d´ingratitude, d´humiliation et de malheur pour en faire une leçon jusqu´à la fin de ce monde. Peut-être qu’à cause de cette stratégie, Dieu leur a accordé un lieu temporaire en Palestine, afin que leur race puisse rester intacte.


S´ils avaient eu un peu de sagesse, ils auraient vécu en paix, considérant cet endroit comme un bienfait. Les Palestiniens ne les auraient pas dévorés. Mais honte à leur sagesse car aujourd´hui encore, ils empoisonnent la vie de leurs hôtes. Nous voyons de nos propres yeux, à la lumière du soleil levant, la terre de Palestine revenir aux mains de ses héritiers réels, et les Juifs redevenir un signe d´humiliation et de malheur dans le monde – une leçon, inch’Allah.


[1] Roznama Islam (Pakistan), 28 janvier 2013.
 

 

 

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

Retour à l'accueil