Nancy Zboon, 29 ans, se fait égorger par son cher et tendre le 30 juillet 2012, dans les rues bondées du marché Al-Madabese de Bethléem, sous les regards fuyants ou médusés des passants.
Le couple devait divorcer le même jour, mais le mari a préféré « tenter l’Aid El Kebir » directement sur sa future-ex. Le crime d’honneur est la sanction courante qui pèse sur la tête des femmes palestiniennes. Bien entendu, la police palestinienne s’est empressée de couvrir l’évènement sous la pudique étiquette de « problèmes familiaux ».

Ce qui est en famille reste en famille même si ça égorge en public. Le mari n’a pas apprécié que sa femme confie, par manque d’argent, ses enfants à un organisme de charité (chrétien). Bien évidemment l’Autorité Palestinienne avait déjà enregistré des sévices du dit époux sur sa promise: coups de poings, étranglements, tabassage poussant la pauvre jeune mère à retourner vivre chez son père.

Il s’agit du second assassinat du même genre en dix jours, après le meurtre de l’étudiant Amal Al-Akhras le 22 Juillet 2012, qui a été poignardé par son père après le repas du Ramadan Iftar.


La Charia s’applique dans toute les territoires occupés par les palestiniens: la judée samarie et la bande de Gaza.


Rappel : C’est avec les palestiniens qu’Israel se doit (selon l’ONU) faire la Paix.

Axel Rehouv’

Sources: http://www.kawther.info/wpr/20...-bethlehem /http://www.europe-israel.org/2012/08/di ... hretienne/

Retour à l'accueil