Le rapport Ten Years On (C’était il y a dix ans) du Hudson Institute est disponible sur le site de l’organisation en version PDF.

arabie saoudite 2

 

 

Les manuels scolaires utilisés dans les écoles d’Arabie saoudite promeuvent l’hostilité envers les chrétiens et les juifs et ils alimentent la violence à travers le monde, conclut un récent rapport.

Le problème ne se limite pas aux cinq millions d’étudiants qui ont recours à ces livres à chaque jour en Arabie saoudite, déclare Nina Shea, la directrice du Centre pour la liberté religieuse du Hudson Institute de Washington.

« Comme le pétrole procure aux Saoudiens d’énormes moyens financiers, ils peuvent disséminer leurs manuels scolaires aux quatre coins du monde », a-t-elle écrit dans son rapport Ten Years On (C’était il y a dix ans).

« (Ces manuels scolaires) sont disponibles sur le site internet du ministère de l’Éducation saoudien et sont expédiés et distribués gratuitement par une importante infrastructure sunnite maintenue par les Saoudiens vers de nombreuses écoles, mosquées et bibliothèques à travers le monde. »

 

« Ces livres ne promeuvent pas seulement la haine, mais la violence également », a-t-elle déclaré en entrevue. On exporte le terrorisme via les manuels scolaires.

On réfère aux chrétiens comme à des « cochons » et aux juifs comme à des « singes ». On les blâme pour presque tout ce qui va mal dans le monde.

 

Elle note dans son rapport que puisque les Saoudiens contrôlent les sites sacrés de La Mecque et de Médine, ils peuvent « disséminer leur matériel religieux parmi les millions de musulmans qui font le hajj (pèlerinage traditionnel) chaque année. Ces enseignements peuvent donc avoir une influence considérable ».

Ce ne fut pas une coïncidence si 15 des 19 pirates qui perpétrèrent les attentats du 11 septembre 2001 étaient des Saoudiens, ajouta-t-elle. Madame Shea, une avocate spécialisée dans les droits de l’homme depuis trente ans, déclare que l’influence de ces textes peut être ressentie en Indonésie, un pays qui avait pourtant une histoire de tolérance religieuse.

 

En 2005, son président d’alors, Abdurrahman Wahid, a déclaré de l’idéologie saoudienne qu’elle représentait un danger et que son exportation alimentait « un mouvement global et élaboré qui agit de façon destructrice dans les pays en développement et même dans les communautés d’immigrants musulmans vivant en Occident ».

Dans le rapport, madame Shea cite des douzaines d’exemples de passages où l’on recourt à un langage incendiaire contre différents groupes, incluant les bahaïs.

Les extraits suivants sont tirés de manuels scolaires qui ont été prétendument révisés avant d’être publiés en 2010-2011 :

Extrait d’un manuel de 8e année : « Les singes, ce sont les gens du Sabbat, les juifs; les cochons, ce sont les infidèles associés à Jésus, les chrétiens. »

 

Dans un devoir suggéré aux élèves de 8e année, on demande : « Énumérer les défauts des juifs ».

Extrait d’un manuel de 10e année qui endosse Le protocole des Sages de Sion qui fut concocté dans la Russie tsariste du dix-neuvième siècle pour discréditer les juifs : « Ce sont des décisions secrètes qui vise à imposer une domination juive sur le monde. Elles ont été révélées au dix-neuvième siècle. Les juifs ont tenté de nier leur existence depuis mais des preuves démontrent leur authenticité. Elles sont reproduites dans Le protocole des Sages de Sion ».

Extrait d’un manuel de 11e année : « Les bahaïs constituent l’une des sectes ésotériques les plus nuisibles de notre époque. »

 

L’année dernière, la BBC a déclaré que ces livres étaient utilisés par 5 000 étudiants musulmans en Grande-Bretagne. On a retrouvé certains de ces livres dans des écoles islamiques aux États-Unis, a-t-elle déclaré.

Madame Shea est particulièrement critique du Département d’État américain pour ne pas exercer suffisamment de pressions sur les Saoudiens afin qu’ils modifient leurs manuels scolaires. Le Département mentionne qu’il évoque la refonte des manuels avec les Saoudiens mais fait bien peu, ajoute-t-elle.

 

Dans le dernier rapport, son quatrième sur le sujet, elle écrit que les Saoudiens avaient donné une « promesse solennelle », il y a quatre ans, d’entreprendre un programme de réforme en profondeur pour « éliminer tous les passages qui dénigrent ou promeuvent la haine envers n’importe quelle religion ou n’importe quel groupe religieux ».

« Je pense qu’il y a un manque de détermination et une certaine dose de naïveté parce que les employés (du Département d’État) croient ce que les Saoudiens leur racontent. Mais, en dernière analyse il faut bien le reconnaître : on est dépendant de leur pétrole. »

 

Un porte-parole du Département d’État a refusé de commenter.

shea nina

Références supplémentaires

BBC : Manuels scolaires haineux importés d'Arabie Saoudite 4 juin 2007

CBC News : Teacher witnessed transformation of some bomb-plot suspects 8 juin 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Point de Bascule on 30 Septembre 2011.

Charles Lewis
Original English version – National Post (September 28, 2011)
Traduction française de Point de Bascule

Retour à l'accueil