Il y a des précédents dans les aliments sources de péché. En Irak, Al Qaïda a exigé que les vendeurs séparent les tomates et les concombres sur leurs étals sous prétexte que ces légumes seraient de sexe différent, et décrété que seuls les homomes pouvaient acheter des concombres... Et aux Maldives, la télévision publique a censuré le mot concombre par crainte de causer de l'embarras.

Fruity_flash
______________________

LE CAIRE : Un religieux musulman résidant en Europe a statué que les femmes ne devraient pas se trouver à proximité des bananes ou des concombres, afin d'éviter toute « pensée sexuelle. »

Le cheikh anonyme, présenté dans un article publié sur el-Senousa News, a été cité comme disant que si les femmes souhaitent manger ces aliments, une autre personne, de préférence un homme de la famille tel leur père ou leur mari, doit couper ces aliments en petits morceaux et leur servir. Il a dit que puisque ces fruits et légumes « ressemblent au pénis », ils pourraient exciter les femmes ou « leur inspirer des pensées sexuelles ». Il a ajouté les carottes et les courgettes à la liste des aliments interdits pour les femmes.

Une personne a demandé au cheikh comment « contrôler » les femmes de la famille qui achètent des aliments à l’épicerie et si le fait qu’elles tiennent ces aliments dans leurs mains était mauvais pour elles. Le cheik a répondu que c’était entre elles et allah. Répondant à une autre question sur ce qu'il faut faire si les femmes de la famille aiment ces aliments, le cheikh a conseillé de les couper dans un endroit caché de manière à ce qu’elles ne les voient pas.

 

 

Sources : Islamic cleric bans women from touching bananas, cucumbers for sexual resemblance, Bikyamasr, 6 décembre 2011. Traduction et par Poste de veille

Retour à l'accueil