En refusant d'étiqueter la viande halal et en accordant une dérogation aux normes d'hygiène européennes pour l'abattage, le gouvernement français est responsable de morts qui pourraient être facilement évités... s' il écoutait les scientifiques plutôt que les islamistes.
 
Extrait du documentaire de France 5 ‘La vérité si je mange’ du 11/03/2012:
"Selon la législation européenne, l'abattage doit se faire après étourdissement de la bête et la tête en bas, l'oesophage est ligaturé justement pour éviter que le contenu de l'intestin ne se répande sur la viande. Mais il y a une dérogation européenne pour l'abattage rituel. Un rapport d'expert avait déjà attiré notre attention et souligne les risques liés à l'abattage rituel. Il est mis en évidence que "l'impossibilité matérielle de ligaturer l'oesophage des animaux est très préjudiciable à la salubrité des produits obtenus, car elle se traduit par une souillure massive du bas des carcasses (dont la tête) occasionné par l'abondant épanchement à travers la section béante de l'oesophage des matières stercoraires en provenance de l'estomac"
Commentaire du toxicologue Jean-Louis Thillie: "Cette augmentation de la contamination des steack hachés par l'Echerichia Colli (note: bactérie mortelle) me parait [corrélée] avec l'augmentation de la consommation de la viande halal ou casher (...) avec toutes les bactéries susceptibles d'être pathogènes pour l'homme"
il ajoute: "ça atteint les jeunes, soit définitivement , soit ce sont des infections mortelles, soit des transplantation rénales, c'est inadmissible. On a eu 26 décès de la vache folle, ou de la variante Creutzfeldt-Jakob chez nous en France. Et chaque année on a plus d'une centaine d'enfants qui meurent de ces beasteaks hachés"
Question du documentaire: "Mais comment à l'heure de la taçabilité ces viandes à risque se retrouvent-elles commercialisées sans aucune mention spéciale et sous la forme de steack hachés?" A cause de la soumission de l'UMP aux islamistes, dont la direction demande aux députés qui voudraient l'étiquetage d'abandonner.
Selon la Fédération vétérinaire européenne: « l'abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ».
 
 
Retour à l'accueil