Des membres présumés d'al-Qaida affirmant appliquer la loi islamique ont fouetté en public dans le Sud du Yémen quatre personnes qu'ils accusent de consommation d'alcool, selon des témoins.

La flagellation a eu lieu hier soir en présence de dizaines de personnes sur une place de Jaar, une ville aux mains d'insurgés liés à al-Qaida dans la province d'Abyane, a-t-on ajouté. Les quatre personnes, détenues par les insurgés, ont subi 80 coups de fouet chacun, selon les mêmes sources.

Le groupe des "Partisans de la Charia"

Des centaines de combattants se réclamant des "Partisans de la Charia", un groupe lié à al-Qaida, ont pris fin mai le contrôle de Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, puis de certains villages de cette province, dont Jaar.

Les insurgés, qui veulent appliquer la charia dans les zones qu'ils contrôlent, ont fait subir ces derniers mois divers châtiments à plusieurs personnes, dont l'amputation de la main droite pour vol. Née de la fusion des branches yéménite et saoudienne d'al-Qaida, al-Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa) a mis à profit l'affaiblissement du pouvoir de Sanaa en raison de la révolte l'an dernier contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh pour renforcer sa présence dans le sud et l'est du Yémen

Le Figaro

Retour à l'accueil